Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Horizon
Mise à jour 13.09.2007 13h39
Banque mondiale : la Chine pourrait dépasser les Etats-Unis quant à sa contribution à l'économie mondiale

Suite au réajustement en mai dernier de ses prévisions à l'égard du Produit intérieur brut (PIB) chinois de 9,6% à 10,4%, la Banque Mondiale l'a une fois de plus réajusté à 11,3% dans le « Bulletin trimestriel sur l'économie chinoise » qu'elle vient de publier le 12 courant.

La Banque Mondiale estime que la belle perspective macroéconomique chinoise se poursuivra, alors que du point de vue international, aucun indice montre que la pression de coût influencera nettement sur la compétitivité des exportations chinoises. Vue de l'intérieur du pays, l'essor économique continue sur sa lancée, le taux de croissance des profits et des crédits demeure assez élevé, c'est pourquoi les investissements persisteront à s'accroître dans de fortes proportions.

Le Bureau d'Etat chinois des Statistiques a publié récemment l'Indice des prix à la consommation (IPC) des habitants pour le mois d'août, lequel a une fois de plus battu le record depuis 10 ans en augmentant de 6,5% par rapport à la même période de l'année passée. La Banque de Chine a déclaré à cet égard que la pression de la majoration des prix des produits sur le marché international est en train de diminuer et que cela aidera à pallier la pression de prix dont la Chine est confrontée actuellement.

La Banque Mondiale prévoit que le PIB chinois commencera à chuter un peu plus tard cette année, mais qu'il existe toujours le risque de la montée de l'inflation.

Pour ce qui est de l'influence qu'exerce la Chine sur les marchés mondiaux, le présent rapport estime qu'en tant que principale source d'approvisionnement et de demande du monde entier, la Chine joue un rôle grandissant de jour en jour et qu'elle influence de plus en plus le niveau des prix des produits du monde.

D'après le rapport, calculer d'après les taux de change des marchés, la croissance économique chinoise de cette année pourrait apporter au développement du PIB mondial un taux de contribution qui atteignant 16%, un taux qui dépasse celui de la croissance économique américaine.

Mais il pense également que le déséquilibre extérieur demeure toujours, pour l'économie chinoise, le plus important problème macroéconomique dont elle doit faire face actuellement. La balance commerciale favorable de la Chine, qui continue à connaître une hausse rapide, constitue la plus grande partie du solde excédentaire des recettes et dépenses internationales, lequel grimpe continuellement. Cela augmente non seulement les liquidités intérieures, mais pousse en plus la montée des prix des biens capitaux, et surtout des prix des actions.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Robert A. Mundell : l'économie chinoise ne connaît pas encore la surchauffe

 L'économie chinoise tend à la surchauffe
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.