Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.04.2012 13h25
Hausse de la demande "d'emplois verts" dans le Vermont

Les emplois verts valorisent l'environnement et profitent à la sauvegarde des resources naturelles. Dans le Vermont, les propriétaires sont à la recherche d'économies d'énergie et font ainsi grimper la demande pour les emplois verts dans cet état de la côte Est américaine

Cette maison dans le Vermont est en pleine réhabilitation. Ces fenêtres sont particulièrement bien isolées et retiennent la chaleur.

"Nous montons des murs très bien isolés."

Un poêle à bois va réchauffer cet intérieur et des panneaux solaires chaufferont l'eau. Il s'agit là d'une maison qualifiée d'HQE pour haute qualité environnementale. Le but est de ne pas utiliser d'énergie fossile.

Ben Graham

Entrepreneur

"On prévoit de réduire la facture énergétique sur cette maison de 75%. Si vous dépensiez 2 000 dollars durant l'hiver pour vous chauffer, il ne vous en coûtera plus que 500."

La plupart des emplois verts du Vermont se trouvent dans le secteur des économies d'énergie. Proportionnellement, l'Etat est le plus écologique du pays. En 2011, plus de 4 % de l'emploi était qualifié d'environnemntal. Les emplois verts valorisent l'environnement et profitent à la sauvegarde des resources naturelles. Il s'agit aussi bien d'employés dans des usines de recyclage que des groupes de pression à Washington qui poussent pour des initiatives environnementales. Les autorités expliquent que le plus gros des emplois verts du Vermont se situent dans le secteur privé.

Lawrence Miller, secrétaire

Agence pour le commerce et le développement communautaire

"Nous faisons face à une importante demande. C'est un secteur dans lequel de nombreux postes ne trouvent pas preneurs. Nous recrutons actuellement à l'extérieur de l'Etat pour ces métiers."

Les universités du Vermont fournissent également un contingent de compétences.

Daniel Brayton est enseignant en environnement. Ses étudiants viennent des filières de l'économie verte, de l'architecture, des sciences ou des sciences humaines. 60 étudiants du monde entier sortent de cette promotion tous les ans. Une partie est insérée dans le tissu économique local, une autre va grossir les rang des lobbies à Washington. Malgré une progression des effectifs, l'économie verte n'est pas encore assez présente au goût du président Obama. Il a fait de ce secteur une de ses priorités, mais seulement 2,4 % de l'emploi américain est concerné.

Daniel Brayton

Professeur en études environnementales

"Je pense que c'est davantage un investissement sur le long terme que sur le court-terme. Je pense donc qu'attendre des résultas sur l'emploi sur le court-terme n'est pas réaliste tant que nous n'aurons pas achevé notre mutation technologique."

Un autre défi pour l'économie verte est son coût. Les coûts initiaux pour construire une maison aux normes HQE sont importants. Mais Wayne Ohlsson, propriétaire pense que cet argent est bien dépensé.

Wayne Ohlsson, propriétaire immobilier

"Nous pensons que dans les 20 à 30 prochaines années nous aurons sans problème un bon retour sur investissement."

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Les Etats-Unis sont responsables de la hausse des dépenses militaires en Asie
L'aide aux pays en développement victime de la récession mondiale
Position ferme sur les prix des maisons