Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.04.2012 11h25
Les entreprises attendent des compensations pour les pertes en Libye
Un projet de construction entreprise par une société chinoise en Libye a été arrêtée le 14 Juin 2011, en raison de la guerre dans le pays. Un fonctionnaire à l'ambassade de Libye en Chine a dit que cela prendra du temps avant que les entreprises chinoises peuvent retourner dans ce pays.

Les négociations n'ont pas encore commencé par rapport à la rémunération que vont recevoir les entreprises chinoises pour les pertes subies en Libye, ce qui signifie que plus de temps sera nécessaire avant que les entreprises chinoises retournent sur cette terre déchirée par la guerre.

"Les négociations sur l'indemnisation pour les pertes que les entreprises chinoises ont éprouvé pendant la guerre n'ont pas encore commencé", a déclaré E. Ali Saleh Huwedi, conseiller de l'ambassade de Libye en Chine.

Mustafa ME Elhmali, un diplomate à l'ambassade de Libye en Chine, a expliqué que «la compensation sera effectuée en conformité avec la loi et les accords signés par les entreprises chinoises et leurs sous-traitants libyens".

«Le gouvernement libyen a formé des comités techniques pour étudier les dommages causés aux projets et aux installations ... il n'y aura pas de difficultés ou de goulets d'étranglement pour les entreprises chinoises," a déclaré Elhmali.

"Notre devoir est de rapprocher les deux parties (les entreprises chinoises et les entrepreneurs libyens) et nous espérons qu'ils pourront s'asseoir et parler librement. La rémunération sera basée sur les contrats conclus entre les deux parties et je pense qu'il y aura sûrement une résolution."

La Chine n'a pas d'investissements directs en Libye, mais les entreprises chinoises ont entrepris 50 projets sous contrat, d'une valeur de 18,8 milliards, en Libye. Les préoccupations de sécurité en Libye et le manque actuel d'indemnisation pour les dommages causés aux projets sont les principaux obstacles avant que les entreprises chinoises se prépare à retourner dans ce pays, a annoncé Shen Danyang, porte-parole du ministère du Commerce, lors d'une conférence le mois dernier.

La Libye organisera une élection pour choisir un nouveau gouvernement en juin prochain et le pays deviendra plus sûr, a souligné Huwedi.

Et de rajouter "Nous souhaitons la bienvenue aux hommes d'affaires chinois qui visitent la Libye pour vérifier et évaluer leurs pertes liées au projet. Toutes les pertes seront compensées conformément aux accords."

Wang Xiyan, directeur du département stratégie de recherche de la China National Machinery Industry Corp, ou SINOMACH, a déclaré: «la plupart des entreprises chinoises qui ont des affaires en Libye ont été soumises à de grandes pertes, car la plupart d'entre elles ont sous-estimé les risques en Libye et ont négligé de souscrire une assurance en cas de catastrophe dans leurs projets. "

SINOMACH a conclu un contrat pour travailler sur un projet constitué de 4.000 appartements résidentiels en Libye et a obtenu une indemnisation d'un compagnie d'assurance chinoise pour ses pertes sur ce projet.

Des perspectives prometteuses

"Le volume des échanges commerciaux entre la Chine et la Libye fera un bond cette année et les relations bilatérales vont s'améliorer," a déclaré Huwedi.

L'ambassade est occupé à la délivrance de visas aux hommes d'affaires privés chinois qui sont de retour en Libye. Dans le même temps, de plus en plus d'hommes d'affaires libyens vont venir en Chine pour acheter des biens de consommation, at-il confié.

De plus, la Chine peut encore élargir son commerce de pétrole avec la Libye, qui a augmenté sa production de pétrole brut d'environ 800.000 barils par jour en décembre dernier à 1,4 million de barils par jour en mars de cette année.

"Si les entreprises chinoises vont négocier avec le gouvernement libyen l'achat de plus de pétrole, qui est bien meilleur par rapport à de nombreux producteurs, je ne vois pas d'objection à cela."

La Chine et la Libye pourraient coopérer sur des questions bien au-delà des négoces de pétrole et de contrats de projets, a noté Huwedi.

"La Libye est un grand pays et dispose d'un grand désert», a-t-il souligné. "La Chine est un pays très avancé dans l'énergie solaire et les entreprises chinoises peuvent se rendre en Libye pour l'investissement de l'énergie solaire. L'énergie peut être utilisée en Libye ou vendue en Tunisie ou en Europe, qui est très proche. "

Selon Huwedi, trois développeurs chinois de l'énergie solaire, comprenant Metallurgical Corporation of China Ltd et RTH Solar Energy Application and Technology Co Ltd, ont manifesté leur intérêt pour des investissements dans le pays.

La Libye a invité les entreprises chinoises à aider pour l'irrigation et rendre ses déserts utilisables pour l'industrie agricole et a également invité les investisseurs chinois à créer des hôpitaux en Libye.

"Nous espérons qu'il y ait une opportunité pour la coopération», a déclaré Huwedi.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Position ferme sur les prix des maisons
BRICS : la nouvelle voix mondiale
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions