Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.02.2012 13h23
Apple interdit de vente de son iPad en partie continentale de Chine

Le fondateur taïwanais de Proview, Yang Long-san, a démenti que Proview cherchait un montant de compensation de la part d'Apple, suite à une dispute judiciaire autour de l'utilisation de la marque déposée "iPad".

Pour discuter en détail de l'affaire "iPad", les représentants et avocats de l'entreprise technologique Proview Shenzhen, ont tenu une conférence de presse à Beijing. Yang Long-san a montré à la presse certains produits iPad fabriqués par sa compagnie, et a indiqué que de larges sommes avaient été investies pour développer des produits iPad après création de cette marque déposée en 1998.

Yang Long-san,

Fondateur taïwanais de Proview

"La marque déposée, 'iPad', accompagne notre compagnie depuis 1998, j'ai donc été touché lorsque j'ai appris ce qui s'était passé. Nous demandons la protection des lois chinoises. Cependant, des rumeurs font état d'un montant tournant autour de 10 milliards de yuans, ce n'est pas ce que nous avons demandé. C'est l'opinion de certains professionnels."

Le point central de la controverse, est de déterminer si Apple a gagné ou nom le droit d'utiliser la marque déposée en partie continentale de Chine par Proview. Selon un document fourni par Ma Dongxiao, l'avocat représentant Proview Shenzhen, Yang Long-san n'aurait signé aucun accord permettant à Apple d'avoir le droit d'utiliser la marque déposée.

Ma Dongxiao

Avocat représentant Proview Shenzhen

"Le bureau industriel et commercial pourrait enquêter et saisir les produits de l'iPad d'Apple, car aucun transfert légal de marque déposée n'a eu lieu."

Li Su

Représentant de Proview

"Apple aurait dû se préparer dès le premier jour pour les coûts d'une utilisation illégale d'une marque déposée. Et la compensation totale pourrait atteindre les 30 milliards de yuans, selon nos calculs."

Li a ajouté qu'Apple savait qu'il avait violé la loi, et souhaitait acheter la marque déposée "iPad" à hauteur de 10 millions de dollars, mais aucun accord entre les deux parties n'a été signé. Apple se trouve confronté à un dilemme légal après avoir perdu un procès en décembre 2011 face à Proview Shenzhen, ce qui signifie que la compagnie à la pomme ne peut plus utiliser sa marque "iPad" en partie continentale de Chine. Certains magasins ont retiré les produits iPad de leurs rayons et Apple a demandé à Amazon d'arrêter de vendre des iPad en Chine. Les autorités de certaines villes de Chine ont pris des actions pour saisir les produits iPad d'Apple après avoir reçu des plaintes de Proview Shenzhen. La haute cour de justice de la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, donnera son verdict sur cette affaire le 29 février.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 20 février
Sélection du Renminribao du 20 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?