Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 13.01.2012 13h43
Italie: l'évasion fiscale pour échapper à l'austérité

L'Italie est au coeur de la crise de la dette de la zone euro depuis l'été dernier. Et le désarroi augmente alors que les mesures d'austérité prennent effet. La hausse des prix des carburants et des taxes sur la propriété, et la baisse des allocations présagent que la route va être longue. En réponse à l'austérité, l'évasion fiscale est devenue commune.

C'est un problème en Grèce, et maintenant l'évasion fiscale touche aussi l'Italie.

Le gouvernement a fait de sa priorité la lutte contre l'évasion fiscale alors qu'il met en place les réformes pour l'austérité.

Mais de nombreux Italiens pensent que l'éliminer va être impossible.

Paolo Dottori

Habitant de Rome

"Hier, je suis allé mangé au restaurant, il m'a proposé une remise de 20% si je ne prenais pas la facture. Nous avons accepté. C'est une situation commune. Mais nous devrions tous demander nos factures et les commerces devraient, tous, nous les donner. Mais pour régler le problème de l'évasion fiscale, nous devrions tous faire quelque chose, pas seulement les personnes très haut placées."

L'Italie a l'un des taux d'évasion fiscale le plus élevé au monde.

Pendant les congés de Noël, les inspecteurs des impôts ont réussi une importante opération dans une station de ski.

Ils ont déclaré avoir confondu 42 conducteurs de Ferraris et autres voitures de luxe déclarant des revenus inférieurs à 30 000 euros par an.

Parmi les 42 voitures, 19 d'entre elles étaient la propriété de sociétés déclarées en perte en 2009 et 2010.

Selon les calculs des experts, les taxes impayées coûtent environ 120 milliards d'euros à l'Etat.

C'est près de 4 fois le montant du budget d'austérité du Premier ministre.

Le gouvernement de Mario Monti a lancé une campagne télévisée suggérant que les évadés fiscaux étaient des parasites.

Une importante dette publique et une croissance presque nulle place l'Italie au centre de la crise de la dette de la zone euro.

Cependant, le Premier ministre italien a à coeur de répartir les coupes budgétaires et les hausses d'impôts de façon aussi équitable que possible.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 janvier
Sélection du Renminribao du 11 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?