Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 13.01.2012 08h26
Les marques d'alcool Maotaï et Wuliangye figurent parmi les grandes marques de luxe

Le cabinet Rupert Hoogewerf (Hurun) a rendu public le 11 septembre le Rapport sur les préférences des dix-millionnaires chinois pour les marques de luxe, et a figuré les marques d'alcool chinoises Maotaï et Wuliangye dans le Palmarès des dix marques de luxe les plus valables du monde entre les marques traditionnelles comme Louis Vuitton, Hermès et BMW.

Selon des initiés, il s'agit de la huitième année consécutive que le cabinet Hurun publie son rapport, et de la première année où les deux marques chinoises figurent entre les autres marques étrangères sur le Palmarès des dix marques de luxe les plus valables du monde. La marque Maotaï, évaluée à 12 milliards de dollars, vaut donc plus que Mercedes Benz et Chanel, et occupe le quatrième rang du palmarès. Parmi les marques de la même catégorie, la valeur de Maotaï est aussi plus haute que celles de Hennessy, de Moët et de Remy Martin. Evaluée à 7 milliards de dollars, la marque Wuliangye est classée au 7e rang.

Le cabinet a en même temps rendu public le Palmarès des dix marques préférées des fortunés pour faire des cadeaux. Maotaï occupe le cinquième rang.

La rumeur enflait depuis l'année dernière que Maotaï deviendrait une marque de luxe. En novembre dernier, des proches du groupe ont deviné que le prix de vente unitaire de Maotaï pourrait dépasser 500 yuans dans trois ans, que Maotaï allait déposer une demande auprès des organisations internationales concernées pour confirmer sa qualité de luxe. Bien que la rumeur soit restée telle qu'elle était, le prix de vente du Maotaï est déjà de luxe.

La marque Wuliangye a refusé de reconnaître son statut de luxe. Tang Qiao, président du conseil d'administration de Wuliangye, a indiqué il y a peu que ce dernier ne faisait pas partie du luxe, et que les amateurs d'alcool de luxe dépensent plutôt des dizaines voire des centaines de milliers de yuans par bouteille, comme le vin Lafite.

En revanche, Luzhoulaojiao a déclaré haut et fort sa stratégie de se transformer en marque de luxe.

Qu'il s'agisse de luxe ou pas, il est plutôt ordinaire de voir la montée « en folie » des prix de ces alcools haut de gamme. A présent, le prix unitaire de Maotaï Feitian (marque pour l'exportation) s'est élevé à plus de 2 000 yuans.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 janvier
Sélection du Renminribao du 11 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?