Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.10.2011 08h54
La Chine annonce des mesures d'aide aux petites entreprises

La Chine a dévoilé mercredi une série de mesures visant à étendre les soutiens financiers aux petites entreprises manquant de ressources, un signe d'assouplissement des contrôles sur le crédit sans changer fondamentalement la politique monétaire.

Ces mesures, permettant notamment aux petites entités d'émettre un plus grand nombre de factures et d'obligations en payant moins de taxes, ont été publiées sur le site officiel du gouvernement (www.gov.cn) après un conseil des ministres présidé par le Premier ministre Wen Jiabao.

Les petites banques continueront à appliquer des taux de réserves obligatoires (RRR en anglais) « relativement bas » par rapport aux établissements financiers de plus grande taille, a décidé le conseil, sans annoncer les réductions de taux attendues par certains investisseurs.

Le RRR des grandes banques chinoises est pour l'instant fixé à 21,5 %, tandis que celui des petites banques, qui se concentrent généralement sur le financement des PME, est inférieur ou égal à 19,5 %.

« Actuellement, certaines petites et micro entreprises connaissent des difficultés de fonctionnement, et le problème est aussi qu'elles sont confrontées à de lourds impôts tout en ayant du mal à réunir des capitaux. Nous devons prêter attention à tout cela », a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

Le gouvernement va relever le seuil de perception des taxes sur la valeur ajoutée et sur l'activité commerciale pour ces sociétés, afin de les soulager.

Malgré cette mesure, les analystes estiment que les autorités s'abstiendront d'assouplir la politique monétaire à court terme par crainte de raviver la pression inflationniste.

Guo Tianyong, économiste de l'université centrale de Finance et d'Économie de Beijing, voit le changement comme un assouplissement « ciblé » des restrictions de prêts, plutôt qu'un assouplissement général, vu que l'inflation demeure élevée.

Les petites entreprises sont la clé de la stabilité du marché de l'emploi en Chine, car elles fournissent 75 % des emplois.

« Il est exagéré d'interpréter ces mesures comme un signe d'assouplissement des politiques macroéconomiques de Beijing », assure Qiao Yongyuan, analyste du CEBM à Shanghai. « Il s'agit d'une série de lignes directrices détaillées relatives à l'apport de soutien aux PME et à la régulation du financement privé ».

L'inflation annuelle en Chine s'est rétractée à 6,2 % en août après le pic de juillet, le plus élevé en trois ans, confirmant les attentes que Beijing va retarder l'application de nouvelles mesures de rigueur en raison des incertitudes qui planent sur la reprise économique mondiale.

Depuis octobre 2010, la banque centrale a relevé les taux d'intérêt cinq fois et augmenté les RRR, ou le pourcentage des dépôts en espèces que les banques doivent garder dans leurs coffres, à neuf reprises.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exprime sa ferme opposition à la pression des Etats-Unis pour faire réévaluer le yuan au moyen de leur législation domestique
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine