Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 13.10.2011 08h51
De vieux jeux politiques inutiles pour guérir des maladies américaines (COMMENTAIRE)

Le Sénat américain, malgré l'opposition ferme de Beijing, a adopté mardi un projet de loi poussant la Chine à réévaluer sa monnaie, le yuan, mettant ainsi le commerce bilatéral dans une éventuelle situation dangereuse.

Avec ce projet de loi, des hommes politiques américains cherchent, une fois de plus, à plaire aux électeurs en faisant de la Chine un bouc émissaire responsable des problèmes intérieurs, à l'approche de l'élection présidentielle prévue pour 2012.

Cependant, comme des tentatives précédentes, le Sénat américain a encore pris une mauvaise décision pour régler les malaises économiques chroniques des Etats-Unis.

Le projet de loi, qui permettrait à Washington de désigner Beijing comme "manipulateur du taux de change" et d'imposer ainsi des tarifs douaniers punitifs sur les importations chinoises, a été largement considéré comme une violation flagrante des réglementations du libre-échange.

Et les perspectives de ce projet de loi demeurent incertaines. Il nécessite le feu vert de la Chambre des représentants et du président Barack Obama avant d'être officiellement considéré comme une loi. Mais le Sénat a bel et bien posé une bombe qui pourrait provoquer une éventuelle guerre commerciale entre les deux plus grandes économies mondiales.

La Maison Blanche craint que le projet de loi ne soit pas soutenu par l'Organisation mondiale du commerce (OMC), tandis que le président de la Chambre des représentants John Boehner a averti qu'un tel projet de loi était "dangereux" et risquait de déclencher une guerre commerciale.

Une éventuelle imposition unilatérale des tarifs douaniers punitifs à l'encontre des produits chinois entraînera certainement des mesures de représailles de la part de la Chine.

Lundi, le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Cui Tiankai, a indiqué que le projet de loi ne représentait, en aucun cas, la réalité du partenariat économique et commercial entre la Chine et les Etats-Unis, et qu'il pourrait avoir un effet négatif sur le développement des relations bilatérales.

L'actuel déséquilibre de la balance commerciale n'est pas dû à la prétendue sous-évaluation de la monnaie chinoise, mais est plutôt dû aux évolutions structurelles de l'économie américaine et à la restriction malavisée sur les exportations de produits de haute-technologie vers la Chine.

En effet, la monnaie chinoise a connu une appréciation de 30% par rapport au dollar depuis que la Chine a entrepris une réforme de son taux de change en 2005.

Les Etats-Unis font actuellement face à un haut et persistant taux de chômage; la question du taux de change de la monnaie chinoise n'étant en aucun cas le coeur du problème.

Obama a annoncé début septembre son ambitieux plan emploi qui pourrait créer 400 000 emplois dans le secteur de l'éducation et empêcher le renvoi d"éducateurs. Cependant, républicains et démocrates ont engagé des débats sans fin sur ledit projet de loi, paralysant le gouvernement dans ses efforts de lutte contre le chômage.

Les législateurs américains doivent se rendre compte que si les Etats-Unis imposent à la Chine des tarifs douaniers punitifs, les prix des produits chinois sur le marché américain augmenteront, augmentations qui ne feront qu'affecter les consommateurs américains. Ces derniers achèteront donc des produits importés de pays dont les salaires sont bas tels que l'Indonésie et le Vietnam.

La politique habituelle de dénigrement de Washington envers le yuan n'a été qu'au détriment de son économie, le projet de loi fait d'ailleurs partie de cette politique. Ce projet de loi ne fera qu'entacher les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

C'est donc mieux que la Chambre des représentants et la Maison Blanche agissent pour arrêter la ratification, qui s'il se transforme en loi, portera atteinte non seulement les liens commerciaux entre les deux pays mais aussi à la reprise économique mondiale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les PM chinois et russe s'engagent à mener une coopération plus étroite
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine