Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.07.2011 08h14
Des fonds privés chinois pompés aux États-Unis avec l'émigration de fortunes

Il est vraisemblable que davantage de fortunes chinoises s'intéressent à émigrer aux États-Unis. Selon un rapport diffusé par la China Merchants Bank en avril sur l'évolution des fonds privés en 2011, près de 60 % des individus de « haute valeur nette » disposant de 10 millions de yuans en actifs disponibles sont en train de réfléchir sérieusement à émigrer en tant qu'investisseur aux États-Unis, et un grand nombre d'entre eux ont déjà commencé les formalités.

Le rapport révèle que près de 27 % des individus possédant plus de 10 millions à investir ont déjà accompli la procédure, et 47 % réfléchissent à un départ.

En 2010, les États-Unis ont accepté plus de 4 200 immigrés, dont près de 70 % venaient de la partie continentale de Chine.

Les États-Unis ont largement baissé le seuil financier pour attirer les fortunes chinoises. Il est d'abord passé d'un million de dollars à 500 000 dollars, et les sources commerciales avérées ne sont plus obligatoires tant qu'elles sont « légales ».

Puis, une motion d'aide aux entrepreneurs étrangers souhaitant s'installer aux États-Unis a obtenu le soutien de la plupart des parlementaires du Congrès, et sera bientôt adoptée comme loi. La motion envisage l'attribution d'un visa de créateur d'entreprise aux solliciteurs disposant de fonds de 100 000 dollars ou d'une participation financière de 250 000 dollars. Ce visa donnera accès à une carte verte de résident permanent.

Certains analystes voient dans ces mesures une guerre financière invisible déclarée contre la Chine. D'une part, les énormes réserves chinoises en devises contraignent le pays à acheter des bons de Trésor américains. À la fin du mois de mars 2011, le montant de ces derniers s'élevait à près de 1 144,9 milliards de dollars dans les réserves chinoises. D'autre part, les États-Unis font tout pour attirer les émigrants chinois fortunés et pomper ainsi les fonds privés chinois.

Parallèlement à la vague d'émigration des grandes fortunes, les fonds privés chinois affluent vers les États unis de manière légale ou illégale. Selon le constat d'un rapport du département américain du Budget, les flux clandestins de fonds privés en provenance de Chine ont connu une croissance remarquable depuis l'été 2010.

La situation n'est certainement pas favorable à la Chine, d'autant plus que les grandes fortunes et les jeunes élites sont les acteurs principaux de cette nouvelle vague de migration. Selon des analystes, la Chine doit passer d'un large pays économique à un grand pays habitable, afin d'éviter de devenir exportateur net de talents et de fonds dans le cadre de la mondialisation.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine demande le retrait immédiat des bateaux de pêche japonais des eaux des îles de Diaoyu
Le « Dragon » chinois descend vers 5 000 m de profondeur sous la mer
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique
Le "phénomène du PCC" enrichit l'histoire humaine (COMMENTAIRE)