Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.07.2011 10h02
Chine : doit-on taxer le commerce en ligne ?

En Chine, le commerce en ligne est en pleine expansion. 160 millions de personnes ont effectué des achats sur internet l'année dernière. Depuis quelques temps, des voix s'élèvent pour réclamer que les entreprises du secteur soient taxées. Cette semaine, un vendeur a été obligé de payé 4,3 millions de yuans de taxes. Une première dans ce pays où la législation en ce domaine reste floue.

La boutique en ligne, "My One Percent", qui vend des vêtements pour femmes sur internet, réalise un chiffre d'affaires colossal. Sur un chiffre d'affaires de 100 millions de yuans l'année dernière, 4,3 ont été ponctionnés pour payer la TVA, les taxes professionnelles et les amendes pour impayés.

Vendeur sur taobao.com

"Notre marge de profit est déjà réduite. J'ai peur que s'ils nous demandent à tout le monde de payer des taxes, notre commerce sera compromis. Mais on ne peut rien y faire."

Vendeuse sur taobao.com

"S'ils font vraiment cela, j'ai peur que nous soyons forcés d'augmenter le prix de nos produits."

La décision de taxer le commerce en ligne inquiète dans tout le pays les professionnels du secteur.

Habitante de Wuhan

"Je pense que c'est normal de leur demander de payer des taxes si leurs transactions atteignent un certain volume. C'est exactement comme l'impôt sur le revenu pour les particuliers."

Habitante de Wuhan

"Je n'espère pas. La raison pour laquelle nous commandons des produits sur internet c'est parce que les prix sont moins élevés. Donc si des taxes sont mises en place, c'est nous, les consommateurs, qui allons payer la facture."

Selon certains responsables locaux du service des impôts, la décision a été prise en accord avec la loi en vigueur sur l'imposition. Cette dernière stipule que toutes les activités commerciales en Chine doivent être taxées. Cependant, aucune loi adaptée aux réalités du commerce en ligne n'existe à l'heure actuelle.

Zhou Guangchun

Directeur général

Service des impôts de Wuhan

"Nous prélevons des taxes sur les entreprises. Les boutiques en ligne ne sont que des plate-formes de vente pour les entreprises. Les ventes en ligne représentent une tendance émergente, donc nous n'avons pas de loi spécifique pour cela. Et nous n'avons pas prévu de taxer à grande échelle les vendeurs en ligne."

Pour certains, les mesures d'imposition pourraient porter préjudice au commerce en ligne qui s'appuie sur des prix attractifs pour maintenir sa compétitivité.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Départ des deux premiers trains commerciaux à grande vitesse sur la ligne Beijing-Shanghai
Les dirigeants chinois assistent au gala de commémoration du 90e anniversaire du PCC
Quel est le mode de démocratie promu par le Partie communiste chinois ?
Une nouvelle ère dans les relations Chine-Europe
Le FMI doit maintenant passer de la parole aux actes