Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 05.05.2011 13h58
Zhu Min : l'économie chinoise à l'entrée d'un couloir inflationniste ascendant

Zhu Min, conseiller spécial du président du FMI, a indiqué le 2 mai lors d'une interview accordée à l'Hebdomadaire de l'économie et de la nation (Economy & Nation Weekly), que l'inflation représente le défi le plus critique de la régulation macroéconomique chinoise.

Selon M. Zhu, la montée de la pression inflationniste repose sur les conditions macroéconomiques actuelles. Les économies émergentes souffrent probablement d'une certaine surchauffe du point de vue des demandes. Les politiques monétaires souples en vigueur au cours de ces dernières années ont justifié la surchauffe du point de vue de l'offre. La montée des cours des denrées alimentaires, de l'énergie et des ressources naturelles est la cause principale de la pression inflationniste grandissante chez les économies émergentes, d'autant que les cours des denrées alimentaires représentent une part importante de l'IPC (indice des prix de consommation) en Inde, en Russie et en Chine.

Pour M. Zhu, l'inflation représente le défi le plus critique à court terme, mais aussi sur le moyen et long terme, à la régulation macroéconomique des économies émergentes.

Zhu Min a également effectué une analyse sur les causes de l'inflation en Chine. D'abord, la politique monétaire a été très souple au cours de ces dernières années ; puis, l'élévation par les fournisseurs des prix des denrées alimentaires, des ressources minières et énergétiques, et la montée des coûts des ressources humaines, du sol, du traitement de la pollution et de l'eau ont également aggravé la pression inflationniste.

Ainsi, il est hautement important d'éviter la spirale de la pression inflationniste tirée à la fois par les demandes et les coûts. Les autorités chinoises ont pris les mesures nécessaires pour renforcer le contrôle des cours des denrées alimentaires en vue d'empêcher son passage à l'inflation générale, a indiqué M. Zhu.

En référence aux précédents japonais et sud-coréen, la Chine se retrouve aujourd'hui à l'entrée d'un couloir inflationniste ascendant, avec le ralentissement du déplacement de la main d'œuvre et la hausse des coûts du travail et des ressources naturelles. La réforme de la tarification a également suscité la montée des coûts du sol et de l'eau. On peut donc dire que la Chine va souffrir d'une pression inflationniste importante sur une période assez longue.

Par ailleurs, tout comme les autres économies émergentes, la Chine est également confrontée au changement de son mode de croissance, passant d'une croissance basée sur les demandes extérieures à une croissance établie sur la restructuration de la demande intérieure.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : baisse sensible du nombre d'accidents de la route liés à l'alcool après l'entrée en vigueur de peines plus dures
Les opinions publiques mondiales focalisées sur la mort de Ben Laden
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)