Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.04.2011 17h22
Les entreprises européennes cherchent à installer leur siège à Shanghai

Shanghai est considérée comme la ville la plus attractive de la région par les sociétés multinationales pour l'implantation de leur siège de la région Asie-Pacifique, selon un sondage des membres de la Chambre de commerce de l'Union européenne en Chine.

Shanghai a été préférée à d'autres lieux comme Hong Kong et Singapour, notamment en raison de sa proximité avec les clients. C'est en effet le critère qui a été privilégié par les entreprises pour l'implantation de leur siège régional.

Néanmoins, Shanghai doit encore améliorer son environnement fiscal et réglementaire, desserrer davantage les restrictions sur la convertibilité du yuan et former des professionnels plus compétents afin de fournir un cadre encore meilleur aux multinationales, ont précisé les personnes interrogées.

« Les résultats reflètent l'importance grandissante de la Chine dans le monde et la place significative de Shanghai comme le plus grand centre d'affaires et financier du pays », a déclaré Piter de Jong, vice-président de la Chambre européenne et président du Conseil de Shanghai.

« Toutefois, la façon dont Shanghai est perçue par rapport à Hong Kong et Singapour sur des questions comme l'environnement légal et réglementaire montre qu'il y a encore des améliorations possibles », a ajouté De Jong.

Les personnes interrogées ont ainsi suggéré que la ville informe plus tôt et de façon plus détaillée sur les changements de réglementation et développe un système de consultation concernant les règlements qui impliquent les multinationales.

En outre, les membres de la Chambre de commerce européenne ont indiqué que le niveau d'imposition individuel et sur les sociétés faisait perdre en compétitivité à la ville. Ils ont appelé les autorités à fixer un taux d'imposition sur les sociétés plus attractif et à diminuer l'imposition individuelle.

« Cela sera difficile, car certaines règles sont décidées à Beijing, concède De Jong. Mais nous espérons que des programmes pilotes seront mis en place pour essayer de rendre Shanghai plus attractive. »

De Jong a également ajouté que la ville devait renforcer les liens entre enseignement supérieur et entreprises, pour remédier au manque de personnel qualifié d'expérience, notable en dépit d'un grand nombre de diplômés.

Les sondés ont par ailleurs expliqué que pour devenir un centre financier international, Shanghai devrait permettre aux multinationales de convertir le yuan avec plus de flexibilité.

Fin 2010, 305 multinationales avaient installé leur siège régional à Shanghai, dont 74 figurent sur la liste des 500 plus grosses entreprises mondiales. De plus, 319 centres de recherche et développement financés par des investissements étrangers ont été créés dans la ville.

Outre le fait qu'elle est géographiquement plus proche du vaste marché de la partie continentale de Chine, Shanghai fournit 126 000 diplômés chaque année et offre des coûts de fonctionnement plus faibles qu'à Hong Kong ou Singapour, ainsi que des installations de production perfectionnées et de bons réseaux de distribution.

Selon les sondés, « Shanghai est la ville où il faut être » et « si l'on veut faire des affaires en Chine, Shanghai est la ville de choix. »

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine s'engage à garantir la transparence des informations lors des urgences environnementales
La Chine augmente les prix de l'essence et du gas-oil à partir du jeudi
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye
Comment la Chine peut-elle améliorer l'image de son industrie?