Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 30.03.2011 08h23
Analyse : inévitables discussions sur le yuan lors du séminaire sur le système monétaire à Nanjing

Le 31 mars, un séminaire sur la réforme du système monétaire international aura lieu à Nanjing, chef-lieu de la province orientale du Jiangsu. Le président français Nicolas Sarkozy, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn, et le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner y participeront.

Selon la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Jiang Yu, ce séminaire est académique et non officiel, et le taux de change du yuan ne sera pas un sujet de discussion. « Aucune déclaration officielle ne sera publiée après le séminaire », selon un fonctionnaire français.

Ce séminaire vient compléter la conférence de la ministre des Finances à Paris le mois dernier. Il s'agit de la première réunion dans le cadre du G20 qui se déroule en Chine. Zhou Xiaochuan, gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC), et Xie Xuren, ministre chinois des Finances, assisteront également à ce séminaire.

Proposé par la France qui présidera ce G20, ce séminaire a quatre sujets à l'ordre du jour : la réforme du système monétaire international, la réforme du système financier, la réforme du marché des articles à large débouché et le développement.

En outre, d'après Wall Street Journal, ce séminaire observera attentivement l'attitude chinoise sur le rôle des Droits de tirage spéciaux (DTS, SDR en anglais pour Special Drawing Rights) dans le système monétaire international. Paris soutient une intégration de la monnaie chinoise dans le panier des DTS, même si le yuan est partiellement convertible. Cependant, les Américains sont favorables à l'internationalisation du yuan dans la mesure où elle irait de pair avec son appréciation.

Un plus grand objectif français est d'encourager le G20 à accepter un système monétaire avec des monnaies multiples, contre le seul dollar, afin de réprimer les fluctuations du taux de change et éviter ses impacts négatifs sur la croissance économique, selon Wall Street Journal.

À l'approche de ce séminaire à Nanjing, le yuan grimpe sans arrêt. Le 25 mars, la monnaie chinoise s'est appréciée à un nouveau record, soit 6,558 yuans contre un dollar américain, selon le système chinois de transaction des devises.

« Je n'ai pas de grandes attentes sur ce séminaire présidé par Nicolas Sarkozy. Sans le soutien des États-Unis, le système financier international ne changera évidemment pas », estime Xia Bin, conseiller de la Banque populaire de Chine (BPC).

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?