Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.03.2011 08h03
L'excédent commercial reculera dans quelques mois cette année (ministre du Commerce)

Le ministre chinois du Commerce Chen Deming a annoncé lundi que l'augmentation des importations pourrait dépasser celle des exportations.

La croissance du commerce extérieur de la Chine devrait ralentir cette année, a révélé M.Chen lors d'une conférence de presse à Beijing, avant d'ajouter qu'il ne pouvait pas écarter la possibilité que la Chine enregistre des déficits commerciaux dans quelques mois.

Les importations vont augmenter rapidement cette année à mesure que le pays intensifie ses efforts pour restructurer l'économie, mettre en place les accords de libre échange et améliorer les règlements sur les importations, a-t-il poursuivi.

M.Chen prévoit que la Chine connaîtra une augmentation légère des exportations cette année, due à la situation intérieure et internationale compliquée, y compris les fluctuations du taux de change, l'augmentation du protectionnisme, les coûts plus élevés des matières premières et de la main-d'oeuvre, ainsi que la pénurie de main-d'oeuvre dans le pays.

"Les normes plus élevées de l'efficacité énergétique et de la protection de l'environnement devraient élever les coûts de la production", a-t-il expliqué.

M.Chen a affirmé que le principe de la politique du commerce extérieur cette année était de "stabiliser les exportations, stimuler les importations en baissant l'excédent commercial".

En dépit de l'accroissement des incertitudes et des difficultés, les perspectives du commerce extérieur de la Chine demeurent bonnes cette année, a-t-il réitéré.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao appelle au maintien de la stabilité et à la réalisation de la réforme au Tibet
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux