Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.03.2011 10h05
Les deux « 7 % » définis pour la période du XIIe plan quinquennal reflètent le concept de développement scientifique

Dans le XIIe plan quinquennal soumis le 5 mars durant la quatrième session de la XIe APN, les deux « 7 % » sont très marquants : l'un concerne la croissance annuelle du PIB durant les cinq prochaines années, et l'autre celle des revenus disponibles pour les habitants des régions urbaines et des revenus nets pour les habitants des régions rurales.

Au cours du XIe plan quinquennal (2006-2010), ces deux objectifs étaient fixés respectivement à 7,5 % et 5 %.

Revoir à la baisse l'objectif de croissance économique, et à la hausse celui de l'augmentation des revenus traduit clairement l'intention de la Chine de se développer de manière scientifique. Cela signifie aussi que la Chine prête une plus grande importance à un développement général, coordonné et durable.

Ces deux « 7 % » signifient que le développement demeure la réponse clé aux problèmes durant la période du XIIe plan quinquennal. La Chine est encore un pays en voie de développement et restera encore un certain temps à un stade primaire de socialisme.

Cependant, son développement est désormais plus scientifique. Selon Chang Dechuan, député de l'APN et président du Conseil d'administration du Groupe du port de Qingdao, la révision à la baisse de l'objectif de croissance économique pour le XIIe plan quinquennal, une illustration concrète de l'idée de transformation et de montée en gamme, témoigne que la Chine accorde désormais une plus grande importance à l'élévation de la qualité du développement économique, au lieu de rechercher seulement la croissance à tout prix.

« La révision à la baisse de la croissance économique permet également d'offrir un environnement plus favorable à la transformation et la montée en gamme du mode de développement. Une entreprise ne doit pas toujours rechercher l'ampleur, mais doit privilégier le niveau général, l'innovation autonome, ainsi qu'être économe en ressources et respectueuse de l'environnement », indique M. Chang.

Cela signifie que la Chine accorde une plus grande importance à l'être humain, s'en tenant au principe d'un « développement pour le peuple, par le peuple et dans l'intérêt général du peuple ».

Le XIIe plan quinquennal prévoit qu'il faudra oeuvrer pour le développement parallèle des revenus des habitants et de l'économie, et pour la hausse conjointe de la rémunération et de la productivité.

Durant ces trois dernières décennies, la Chine a réalisé de grandes avancées dans le PIB par tête, et les revenus des habitants urbains et ruraux ont fortement augmenté. Cependant, sans aucun doute, les écarts des revenus entre les régions urbaines et rurales, entre les différentes zones, et entre les différents secteurs, se creusent également.

Régler rationnellement la distribution des revenus est une tâche à la fois urgente et de longue haleine.

Selon Chang Chuande, la croissance du PIB vise justement à répondre aux besoins matériels et culturels croissants de la population, et le développement est fondamental pour offrir à la population une vie meilleure.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence