Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.02.2011 16h09
Maîtriser l'inflation, un combat vital

Dans les années 1980, les riches de Hong Kong faisaient le déplacement jusqu'à la ville voisine de Shenzhen, dans la Province du Guangdong, pour y acheter légumes et produits alimentaires parce qu'ils y étaient moins chers.

Mais aujourd'hui, la marée s'est inversée, et ce sont les habitants de Shenzhen qui vont acheter leurs produits de consommation courante à Hong Kong.

Ils passent plus de temps sur la route qu'à circuler entre les rayons de légumes, mais avec la forte montée des prix sur le Continent, ils pensent toujours que le voyage en vaut la peine.

« Les prix ont monté très rapidement depuis l'année dernière à Shenzhen », a dit Wan Lili, qui vit dans cette dynamique ville du Sud, où elle dirige une petite entreprise de vente de matériel médical. Elle se rend à Hong Kong toutes les deux semaines.

« Le prix des oeufs, de la sauce de soja et du fromage de soja, ainsi que du shampooing, est plus élevé ici qu'au marché de Hong Kong où je vais ».

L'inflation a atteint 5,1% en novembre, la hausse la plus forte depuis plus de deux ans. Elle a baissé en décembre, à 4,6%, avant de repartir à la hausse en janvier, à 4,9%, constituant en test pour les décideurs politiques.

D'après les économistes, la hausse des prix sera très probablement un défi pour plusieurs années, et ils ont averti que la maîtrise de la hausse des prix sera une priorité durable pour la deuxième plus grande économie du monde.

« Le plus grand défi pour la Chine lors de la période du 12e Plan Quinquennal sera de juguler l'inflation tout en maintenant une croissance économique stable », a dit Li Yining, économiste et conseiller politique.

La nation devrait accroitre ses stocks de produits de consommation les plus importants, dont la nourriture, afin de contribuer à soulager l'inflation, a dit M. Li à l'Agence de Presse Xinhua à quelques jours des réunions nationales des législateurs et conseillers politiques du pays.

Les problèmes liés au développement durant les cinq années qui viennent devraient sans doute se retrouver en tête des sessions de l'agenda du Congrès National Populaire et de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois, ont dit les analystes.

Des sujets comme l'inflation et la restructuration économique seront probablement débattus chez les législateurs et conseillers politiques, qui cherchent des solutions permettant d'assurer le développement stable de la nation.

« La Chine doit mettre le contrôle de la poussée de l'inflation en tête de son agenda de cette année », a dit l'économiste en chef de la Deutsche Bank Greater China, Ma Jun. « C'est plus important que de maintenir un fort taux de croissance ».

Le 8 février, la Banque Centrale a annoncé qu'elle relevait les taux d'intérêt du point de référence pour la troisième fois depuis octobre dans un effort pour combattre l'inflation.

« Considérant la situation actuelle, difficile, la possibilité de fortes hausses des taux d'intérêt lors des prochains mois devient de plus en plus probable », a dit Dong Xian'an, économiste en chef chez Industrial Securities.

Sur d'autres fronts, freiner le boom de l'investissement et accélérer les efforts de la nation pour transformer la deuxième plus grande économie du monde en un moteur de croissance alimenté par la comsommation pourrait être une tâche au moins aussi difficile que de contrôler la hausse des prix.

La croissance n'est plus le sujet le plus important de cette année. D'après la Banque Mondiale, qui s'est exprimée le 13 janvier, l'économie chinoise pourrait connaître une croissance de 8,7% d'une année sur l'autre en 2011. C'était 10,3% en 2010.

Durant les années qui viennent, d'après les analystes, la croissance ralentira, mais elle restera tout de même impressionnante comparée à celle de nombreux pays.

Une croissance stable facilitera les efforts que fait le pays pour prendre un bon départ dans la transformation de son modèle de croissance économique.

« La Chine doit atteindre cet objectif tout en faisant face à des défis à court terme comme la hausse de l'inflation et un environnement économique internaitonal instable », a dit Sun Lijian, économiste à l'Université Fudan de Shanghai.

Pour atteindre cet objectif, M. Sun a conseillé que le pays encouarge davantage les investissements dans l'économie réelle et dans des secteurs stratégiquement importants. De cette manière, il sera possible d'améliorer la compétitivité de l'économie nationale et aussi d'augmenter les revenus des gens, ce qui en retour devrait conduire probablement à davantage de consommation, a t-il dit.

Lan Lan a contribué à cette histoire.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?