Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.02.2011 16h42
La Chine lance sa première zone économique océanique

La première zone économique océanique de la Chine a été inaugurée vendredi dans la Province côtière du Shandong avec la signature de contrats pour une valeur de 38,6 milliards de Dollars US, signal que le pays est en train d'élargir son centre d'intérêt économique depuis la terre pour couvrir aussi l'océan.

La Zone Economique Bleue de la Péninsule du Shandong a signé une série de contrats lors d'une conférence de promotion organisée à Beijing, contenant 23 programmes, le tout évalué à 255 milliards de Yuans (38,6 milliards de Dollars US).

Les programmes couvrent les technologies agricoles, l'utilisation des énergies nouvelles, la logistique internationale, le tourisme et la culture, a dit Fei Yunliang, Directeur du bureau de la construction de la zone économique.

L'un des programmes est un projet conjoint entre le Gouvernement du Comté de Wendeng et la société hongkongaise Shiwei Co Ltd, pour le développement des Iles Nanhai afin d'en faire une destination touristique, a dit M. Fei.

La première phase du projet coûterait environ 5 milliards de Yuans et devrait être achevée en 2013, a t-il ajouté.

Le Gouvernement provincial du Shandong a également signé des accords de coopération stratégique avec douze banques, dont la Banque Industrielle et Commerciale de Chine, (ICBC), et six compagnies d'assurances pour soutenir la construction de la zone économique.

Dans le même temps, le Gouvernement va accélérer la construction des infrastructures, comme des réseaux de circulation à niveaux multiples et un système d'alimentation en énergie.

Et de son côté le Gouvernement provincial allouera cette année deux milliards de Yuans pour soutenir la construction de la zone.

La Zone Economique Bleue de la Péninsule du Shandong est l'une des trois zones économiques régionales océaniques qui ont reçu le feu vert du Conseil des Affaires de l'Etat en avril de l'année dernière pour le développement de l'économie marine de la Chine.

La zone économique couvre toutes les eaux situées au large des côtes du Shandong, avec une surface de 159 500 km carrés.

Elle couvre aussi une zone de terre de 64 000 km carrés, qui comprend six villes - Qingdao, Dongying, Yantai, Weifang, Weihai et Rizhao – ainsi que deux comtés côtiers dans le Shandong.

Le Conseil des Affaires de l'Etat a approuvé le plan de développement de la zone économique le 4 janvier dernier en tant que partie de sa stratégie nationale de développement.

D'après le plan, le Gouvernement provincial du Shandong coordinera le développement de son économie terrestre et maritime et en renforcera l'exploitation, en particulier dans les industries marines émergentes.

S'exprimant lors de la conférence de promotion, Wang Gang, un membre du Bureau Politique du Comité Central du Parti Communiste Chinois, a dit que le plan de développement de la zone était la première stratégie de développement régional de la Chine mettant l'accent que l'économie marine.

D'après lui, le développement de cette zone concorde avec les intérêts nationaux et devrait faciliter la transformation du mode de croissance économique et contribuer à réaliser le développement équilibré des régions du pays.

Pour Zheng Guibin, Directeur adjoint de l'Académie des Sciences Sociales du Shandong, l'économie terrestre et l'économie marine bénéficient se soutiennent mutuellement et que par conséquent devraient bénéficier des mêmes priorités en matière de synergies.

Shen Zhiyu, chercheur invité à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales, a dit que la capacité à utiliser les ressources marines est cruciale pour la prospérité et le succès économiques d'un pays.

La Chine possède d'abondantes ressources marines, avec ses 3 millions de km carrés d'eaux situées au large des côtes et ses 32 000 km de côtes.

Plus encore, la Chine possède aussi des réserves prouvées de pétrole et de gaz naturel, de 24,6 milliards de tonnes et 1,6 milliard de mètres cubes respectivement.

Cependant, l'économie marine ne représente que moins de 10% du PIB de la Chine, et elle est essentiellement tournée vers des industries traditionnelles comme la pêche, le transport et le tourisme, qui comptent ensemble pour les deux tiers de la production marine totale.

Des industries émergentes, comme la biomédecine liée à la mer, l'énergie, les produits chilmiques et l'utilisation de l'eau de mer, ne représentent encore que 5% de la production marine totale.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?