Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.02.2011 13h45
"La Chine constitue un grand marché" pour "groupe 32", déclare son PDG Majid Pishyar (Interview)

Majid Pishyar, président directeur-général de "32 group" a affirmé jeudi à Genève que "la Chine constitue un grand marché" pour son groupe et qu' il a comme projet d'y développer ses affaires avec le souhait de soutenir le marché des exportations chinoises.

Dans son bureau situé au bord du Rhône en plein centre de Genève, cet homme d'affaires iranien a précisé à XINHUA qu' il est "partenaires avec la société chinoise 'Wasion Chine ", "Nous développons un projet révolutionnaire qui est un compteur qui gére à la fois l'électricité, le gaz et l'eau en même temps. Il n'y aura plus de factures plus parce que vous serez en mesure de payer directement vous facture avec votre carte de crédit dans le compteur" , a-t-il expliqué.

Patron d'une holding basée sur trois continents (New York, Genève, Dubaï), société appelée "32 group", Pishyar a affirmé avoir "d' autres projets en Chine" . Mais, a-t-il ajouté avec un sourir, "je ne veux pas les divulguer maintenant" . "Depuis un an, nous avons un bureau à Beijing. Nous sommes intéressés par l'informatique et la télévision mobile sur les téléphones mobiles. Nous avons des produits très spéciaux pour la Chine et ils seront très bientôt sur le marché chinois" , s' est-il contenté de "divulguer" .

Interrogé sur la signification du nom de son goupe, l' homme d' affaires iranien a expliqué que "32 groupe" a plus de 32 secteurs d'activités, "mais j'ai décidé de classer toutes les activités dans 32 divisions" . "Je suis originaire d'Iran et l'alphabet perse a 32 lettres. C'est la raison pour laquelle j'ai nommé la société " 32 Group "" . Son groupe a trois activités principales: la construction, le commerce international et la fabrication.

Majid Pishyar est ingénieur et fais partie de la troisième génération d' hommes d' affaires. "32 groupe" est avant tout une entreprise familiale. "Quand j'avais 20 ans je suis devenu président de la société. Nos entreprises sont dans le monde entier" , a-t-il affirmé.

Il dirige les activités de son groupe en fonction du marché. "Lorsque l' immobilier est en plein essor, nous sommes plus actifs dans ce secteur. Récemment, l' essor de l' immobilier était situé à Dubaï, maintenant il se situe en Chine et nous sommes également présents à Istanbul, en Turquie" , a-t-il expliqué.

A propos de la société suédoise "Next House" acquise récemment par son groupe, spécialisée dans la construction de maisons clé en main, Majid Pishyar a émis le souhait de "développer ce concept à travers le monde" . "Il s'agit d'un projet écologique. Les maisons sont modernes, bien conçues et en fonction du coût et du temps qu'il faut pour construire, je pense qu'il est révolutionnaire" , a-t-il indiqué.

Il envisage de développer ce concept en Chine et il s' est déclare "fier de dire que les Chinois sont déjà séduits par ce projet" . "Nous allons développer une ligne de production là-bas pour le marché chinois. Nous pouvons travailler très vite. En six semaines, par exemple, nous pouvons construire une ville. C'est la raison pour laquelle les Chinois sont séduits par ce concept révolutionnaire" , a-t-il précisé.

A la fin de l'année 2010, l' homme d' affaires iranien a acheté la célèbre marque de bijoux suisse "Gilbert Albert" qui a un style unique et développe son art depuis 55 ans. Il envisage de développer cette marque dans le monde. Pour ce faire, son groupe a fait la prospection dans cinq villes en Chine.

Président du Football Club genevois, le Servette, dont une affiche géante avec lui au premier plan accrochée au mur de son bureau, Majid Pishyar vient d'acquérir un club de golf dans le canton de Fribourg en Suisse.

Interrogé sur son intention de développer d'autres activités sportives dans le monde, il a affirmé aimer le sport! "Mais le sport d'aujourd'hui est aussi une industrie" , a-t-il souligné. Il a tenu à "apporter de nouvelles idées" . "C'est la raison pour laquelle je préfère posséder mes propres entreprises afin d'offrir de nouveaux services dans le domaine" .

Ses activités ne s'arrêtent pas là : médias et communication sont aussi dans son champs d' action. Dans son bureau sont exposés les derniers numéros de son magazine "Good News" qui tire à 100 000 explaires au dernier numéro. "Mon magazine ne donne que des bonnes nouvelles. Nous allons développer ce concept en Chine et le magazine sera très bientôt publié en chinois" .

Sortant de son bureau, on peut arriver en quelques minutes à pied devant un restaurants à lui bien situé au centre de Genève. Signe de plus pour montrer que "32" touche des activites plus diverses que l' on peut imaginer.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine prolonge l'arrêt des droits d'exploitation du charbon pour prévenir la sur-exploitation
Chine : lancement de sites internet de dénonciation pour supprimer la corruption dans le système judiciaire
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi
Le développement pacifique, le meilleur choix pour la Chine et le monde
L'«image de la Chine » fait l'objet de discussions lors du Forum de Davos
Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
Quand la « Mère Patrie » en vient à friser l'incident diplomatique...