Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.01.2011 13h49
La location automobile en plein boom à Beijing

Les nouvelles politiques de restriction du nombre de véhicules à Beijing se ressentent donc chez les concessionnaires de la capitale chinoise. Mais elles ont aussi apporté de nouvelles opportunités pour d'autres industries. Les experts font en effet état d'un engouement pour les voitures de location.

Le système d'attribution des plaques d'immatriculation par loterie a mis un frein au rêve de M. Zhang de s'acheter un jour une voiture. A l'approche de la Fête du Printemps, il lui faut pourtant un véhicule. Il a décidé d'en louer un mais à sa grande surprise, il est loin d'être le seul.

M. Zhang

Loueur de voitures

"Il vous faut un bon budget si vous souhaitez louer une voiture. Il n'est pas facile de louer des voitures pas chères. Surtout à l'approche des vacances."

M. Zhang n'est pas seul dans ce cas. Les gens qui n'ont pas pu s'acheter une voiture se rabattent souvent sur la location. Avec la Fête du printemps qui arrive, les compagnies de location connaissent une véritable affluence.

Shang Zonglin, general manager

Compagnie de location de voitures

"Rien qu'en janvier, le taux de location a atteint 70%. C'est 12% de plus que l'an dernier."

Les restrictions sur les ventes de voitures font se rabattre les clients sur les compagnies de location. Une bonne solution qui montre un changement d'habitude des consommateurs. L'industrie de la location a de beaux jours devant elle.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Wu Bangguo appelle à l'application efficace de la loi
Wu Bangguo : la Chine restera fidèle au socialisme, conformément à la loi
Le rôle de la Chine dans le monde
Face aux problèmes de circulation, Guangzhou met la pédale douce
La Chine a signé des listes d'achat pour près de 100 milliards de dollars ces deux derniers mois
La cohue des transports de la Fête du Printemps fait-elle partie de la culture chinoise ?
La « révolution de jasmin » est due à la rancune de la population et à la lutte pour le pouvoir