Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.01.2011 16h52
Les disputes continuent, Carrefour fait face à des accusations de clients de jouer le jeu des prix

Au moment où le conflit avec les nouilles instantanées de marque Master Kong n'est pas encore résolu, Carrefour est encore une fois devenu la cible des consommateurs.

Le 18 janvier, selon les résultats de l'enquête autoritaire du programme « Everyday 315 », un grand nombre de clients ont accusé Carrefour d'avoir joué le « jeu des prix », ce qui viole la loi. Ce jeu des prix est divisé en 2 catégories : la première, malgré un prix en promotion affiché, le prix discount reste le même que celui d'auparavant. La seconde, les supermarchés Carrefour demandent un prix plus élevé que le prix marqué sur l'étiquette.

Des clients provenant de diverses régions se sont plaints dans le programme « Everyday 315 » d'avoir subi ce jeu des prix. Selon un client de Tianjin, récemment, lorsqu'il a fait des achats dans un supermarché Carrefour, il a trouvé un produit en promotion – les bonbons en bouteille de marque Xufuji. Cependant, après avoir étudié minutieusement, il s'est aperçu que le prix en promtion marqué sur l'étiquette était le même que le prix d'auparavant.

« Le prix marqué sur l'étiquette était bien 4,8 yuans. Mais quand je suis allé payer à la caisse, le prix s'est élevé à 5,9 yuans. » M. Shen, habitant de Shanghai, a dit au journaliste d'« International Finance News », en montrant le ticket de caisse et les sachets de papier rouge d'étrennes pour la fête du printemps qu'il a achetés au supermarché Carrefour dans l'arrondissement de Minxing à Shanghai.

Interrogé sur cela, un responsable de Carrefour a dit lors d'un entretien accordé à la presse : « Il n'existe pas d'actions volontaires de jeu des prix chez Carrefour. Dans ces affaires-là, cela doit être des fautes des employés lorsqu'ils ont imprimé ou accroché les étiquettes.

« Si ces deux actes sont vrais, il s'agit d'actes violant la loi. La 'loi sur les prix' précise que les exploitants ne peuvent pas utiliser le procédé des prix faux et des prix qui trompent les gens pour duper les clients et les autres exploitants menant des transactions avec eux. » a dit l'avocat Zhang Yunxia au journaliste d'« International Finance News ».

« Cependant, comme le sens de loi des gens n'est pas très élevé dans la vie réelle, si cette situation se présente, le supermarché pourra également décliner sa responsabilité pénale sous prétexte de faute professionnelle » a ajouté Zhang Yunxia.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'utilisation de la force n'est pas la solution appropriée pour résoudre les problèmes en Libye (Hu Jintao)
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie