Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.01.2011 08h49
Boeing en Chine, exemple de coopération mutuellement bénéfique américano-chinoise (INTERVIEW)

Le partenariat fructueux entre la compagnie Boeing et ses fournisseurs chinois illustre les avantages mutuels que présente la coopération gagnant-gagnant entre les Etats-Unis et la Chine, a affirmé un haut responsable de Boeing.

Dans une récente interview accordée à Xinhua, David Wang, président de Boeing China, a mis en avant le fait qu'avec plus de 6000 avions Boeing comportant des pièces majeures fabriquées en Chine, la Chine représentait actuellement un "élément essentiel" de la capacité de Boeing pour la fabrication d'avions de première classe.

"Un avion ne peut voler s'il lui manque une seule pièce. Nous avons beaucoup de fournisseurs de pièces uniques en Chine qui font partie intégrante de notre système de fabrication", a déclaré M. Wang, qui assume aussi les fonctions du vice-président des relations internationales de Boeing, qui est le plus grand constructeur aéronautique du monde.

Un lien fort comme celui-là montre bien l'interdépendance économique croissante entre les deux pays, ce qui signifie qu'il est nécessaire que les relations d'amitié entre Washington et Beijing se maintiennent, notamment sur le plan de la stabilité politique, de manière à assurer le succès de part et d'autre à l'avenir, a-t-il souligné.

Ce partenariat est un bon exemple de coopération mutuellement bénéfique entre les Etats-Unis et la Chine : la Chine est le plus gros client de Boeing en dehors des Etats-Unis et le constructeur américain est le premier acheteur de pièces d'aviation fabriquées en Chine, a fait remarquer M. Wang.

"Pour nous, chaque appareil exporté signifie des milliers d'emplois américains", a-t-il noté, tout en exprimant sa conviction que la Chine demeurerait l'un des marchés d'exportation les plus attrayants pour les Etats-Unis et pour Boeing.

La Chine, qui compte aujourd'hui plus de 800 avions de Boeing au sein de ses flottes, aura besoin, dans les 20 prochaines années, de plus de 4300 nouveaux avions, pour une valeur de plus de 480 milliards de dollars, selon une estimation de Boeing.

"De toute évidence, si les Etats-Unis et la Chine entretiennent des relations amicales, les avions de Boeing seront très favorablement accueillis en Chine, et nous souhaitons jouer un rôle de premier plan sur le marché de l'aviation chinoise", a fait savoir le responsable.

La coopération avec Boeing bénéficie également à la Chine à bien des égards, a indiqué M. Wang. En tant que partie intégrante du système de production de Boeing, les fournisseurs chinois peuvent apprendre le savoir-faire en matière de fabrication de pointe, a-t-il poursuivi.

Après des années de collaboration dans la construction des infrastructures et des capacités de production de l'aviation chinoise, Boeing a également initié un partenariat avec la Chine dans les secteurs de l'innovation.

En septembre 2010, Boeing a ouvert un laboratoire de recherche sur les biocarburants avec l'Académie chinoise des sciences dans la ville côtière chinoise de Qingdao.

"On ne peut progresser en ayant une attitude fondée sur l'idée : 'Je suis meilleur que toi ou tu es meilleur que moi'. Ce qu'il faut faire, c'est utiliser les points forts de chacun et créer des produits innovants pour le monde", a-t-il souligné.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : suspension de la production d'une usine sidérurgique à Beijing
La Chine annonce des politiques en faveur du développement des industries du logiciel et des circuits intégrés
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine