Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.01.2011 16h36
La Chine va lancer un impôt foncier à titre expérimental dans deux villes

La Chine pourrait bientôt lancer un impôt foncier à titre expérimental à Chongqing et Shanghai, dans ses derniers efforts pour contenir les prix de l'immobilier, qui ont connu une augmentation sauvage. Le Ministère des Finances a donné son accord de principe pour le prélèvement d'un impôt foncier dans les deux villes, ont dit à Xinhua des sources gouvernementales. La taxe a pour objectif d'aider le gouvernement à remplir son engagement de fournir des logements abordables.

Le marché chinois de l'immobilier reste en effet en surchauffe, même après un certain nombre de mesures plus sévères mises en place l'année dernière, dont des restrictions sur les acquisitions, le relèvement du niveau des accomptes et de plus forts taux d'intérêt pour les acquéreurs de seconds logements.

La Banque centrale chinoise a relevé par deux fois l'indice de base des taux d'intérêt l'année dernière, la dernière en date remontant au jour de Noël, dans l'espoir d'alléger les pressions inflationnistes et de dégonfler les bulles financières.

Les versions

Le maire de Chongqing Huang Qifan a annoncé dimanche dans un rapport de travail gouvernemental à la législature locale que la ville imposerait une taxe foncière sur les logements haut de gamme.

Une réglementation détaillée est en cours de préparation, et elle devrait probablement être mise en oeuvre lors du premier trimestre, si le rapport de travail gouvernemental est adopté par la législature locale cette semaine, d'après certaines sources.

Chongqing pourrait taxer toutes les villas ainsi que les appartements qui ont une surface au sol de plus de 144 mètres carrée et qui sont évalués entre 2 et 2,5 fois le prix moyen, ont dit des sources à Xinhua.

La taxe frappera aussi les propriétaires qui ont plus d'un logement et qui disposent d'une surface totale au sol de plus de 200 mètres carrés, ont dit les sources, ajoutant que le taux de la taxe pourrait se situer entre 0,5 et 1,5%.

Shanghai, en revanche, pourrait ne taxer que les nouveaux appartements lors du premier trimestre, a rapporté lundi le Securities News de Shanghai, dirigé par Xinhua.

Yang Hongxu, analyste à l'Institut chinois de Recherche et de Développement E-house de Shanghai, a dit que Shanghai pourrait taxer les familles qui possèdent une surface au sol de plus de 200 mètres carrés ou de 70 mètres carrés par membre de famille. Le taux de la taxe pourrait être de 0,5%.

Des logements à bas prix

Les gouvernements locaux se sont vus largement reprocher leurs échec répétés dans leurs tentatives de calmer un marché immobilier chauffé à blanc, une large proportion de leurs revenus provenant des ventes de terrains.

Avec une taxe foncière qui va devenir une source de revenus fiscaux, certains pensent que les gouvernements locaux pourraient être plus enclins à freiner les folles envolées des prix de l'immobilier.

La hausse vertigineuse des prix est un souci majeur des Chinois des zones urbaines, qui sont de plus en plus nombreux à juger que les logements deviennent inabordables. Les prix des logements dans les plus grandes villes, comme Beijing et Shanghai, ont plus que doublé ces deux dernières années, du fait de crédits faciles et de faibles taux d'intérêt.

Les revenus provenant des taxes foncières proposées devraient donner aux gouvernements locaux davantage de fonds pour la construction de logements locatifs à faible prix, ce que certains estiment être une partie de la solution.

Les autorités de Chongqing ont annoncé des plans de construction de 40 millions de mètres carrés de logements locatifs à bas prix d'ici 2012.

La ville cherche à assurer un logement à bas prix pour 30% des habitants locaux, a dit le Maire M. Huang.

« Il est de la responsabilité du gouvernement de satisfaire la demande en logement des habitants à faibles revenus », a-t-il dit. « Les 70% qui restent dépendront du marché des logements commerciaux ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?