Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 07.01.2011 15h09
De nouveaux standards pour le secteur des terres rares

Une nouvelle série de standards industriels visant à réduire la pollution et à réguler les pratiques des entreprises minières de terres rares devrait être révélée cette année, après avoir obtenu l'autorisation appropriée du Ministère de la Protection de l'Environnement, d'après un expert qui a participé à la rédaction de ces standards.

Ces nouveaux standards, qui vont poser des difficultés d'exploitation et augmenter les coûts environnementaux, vont placer les entreprises minières de terres rares sur la sellette, a dit Huang Xiaowei, Vice-directrice du Centre National de Recherche en Ingénierie pour les Matériaux de Terres Rares et professeur à l'Institut Général de Recherche pour les Métaux Non ferreux.

Selon les nouveaux critères proposés, la quantité permise de polluants dans un litre d'eaux usées provenant de la production ne devra plus dépasser 15 milligrammes d'azote ammoniacal, une amélioration par rapport aux 25 mg actuels, a dit le professeur Huang, qui a fait partie d'une équipe chargée de rédiger les nouveaux standards.

Ces critères comprennent aussi de nouvelles réglementations sur les quantités d'émissions d'éléments radioactifs et de phosphore, a-t-elle dit.

« Le gouvernement laissera deux ou trois ans aux entreprises du secteur des terres rares pour moderniser leurs techniques. Si elles ne respectent pas les standards, ces entreprises seront exclues de l'industrie », a dit le professeur Huang.

« Les nouveaux standards, qui devraient être publiés après le Nouvel An chinois (qui tombe cette année le 3 février) seront stricts. Cela affectera les coûts de production des terres rares et pourrait provoquer une augmentation du prix des exportations chinoises de terres rares », a dit Niu Jinglu, secrétaire général adjoint de la Société Chinoise des Terres Rares.

Le Ministère de la Protection de l'Environnement a approuvé ces standards le 30 décembre, d'après le site internet du Ministère.

La Chine a publié des directives pour réformer l'industrie en réprimant les pratiques d'exploitation illégale, en encourageant davantage de consolidation et en réduisant les exportations, car l'exploitation excessive a réduit les ressources du pays et causé de graves dommages à l'environnement.

La Chine est également en train de réfléchir s'il faut ou non établir une association de l'industrie et une unité gouvernementale pour l'industrie des terres rares afin d'exercer davantage de régulation sur ces métaux précieux.

Les terres rares, composées de 17 éléments, sont utilisées dans un certain nombre de procédés de haute technologie allant des turbines éoliennes aux voitures hybrides et aux missiles. La Chine possède environ 30% des réserves mondiales de terres rares, mais produit 97% des approvisionnements mondiaux.

D'après le gouvernement, les restrictions proposées sont dues à des inquiétudes sur l'environnement, parce que les terres rares se trouvent en général dans des régions sous-développées et que leur exploitation a endommagé l'environnement local.

Chao Ning, chef de section du commerce extérieur au Ministère du Commerce, a déclaré lors d'une conférence à Beijing que, pour des considérations d'ordre stratégique, environnementales et économiques, la Chine ne peut plus se permettre de continuer à supporter le fardeau d'approvisionner le monde entier.

Les pays développés -comme les Etats-Unis, qui détiennent à eux seuls 15% des réserves mondiales- dépendent en effet presque entièrement des approvisionnements chinois.

Les Etats-Unis ont cessé leur production domestique depuis longtemps, parce que les importations sont plus rentables. Depuis 2006, la Chine a imposé des taxes temporaires sur les exportations de terres rares et fixé des limites sur les quotas.

La Chine est en train d'accélérer le rythme des fusions et acquisitions dans le secteur des terres rares et elle encourage la consolidation parmi les entreprises publiques. D'après des sources de l'industrie, le gouvernement cntral veut réduire 123 mines de terres rares situées dans tout le pays à moins de 10, ainsi que réduire le nombre des entreprises de transformation de 73, chiffre actuel, à 20.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?