Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 05.01.2011 16h42
L'économie chinoise connaîtra une forte croissance en 2011 malgré de diverses difficultés

L'économie chinoise a vécu une année compliquée en 2010, mais la situation sera encore plus complexe en 2011 à cause de nombreux nouveaux défis.

Selon Zhang Liqun, chercheur au Centre des études sur le développement du Conseil des affaires d'État, l'économie américaine risque de poursuivre sa récession en 2011, de même qu'en Europe et au Japon. Par conséquent, la croissance des exportations chinoises risque de passer de 28 % en 2010 à 10 % en 2011.

Zhang Yansheng, directeur de l'Institut de l'économie orientée vers l'extérieur, prévoit une croissance de 13 % à 15 % des exportations avec une réduction de 60 milliards de dollars de l'excédent commercial à cause de la faible relance des économies développées.

Zhang Liqun attend par ailleurs une baisse de l'investissement et de la consommation en 2011, avec la quasi-suspension des investissements programmés pour la relance, et à cause de la base étroite du marché. Pour lui, la croissance de l'investissement risque de passer de 23 % en 2010 à 17 ou 20 % en 2011.

En 2010, le gouvernement a procédé de manière intensive à la régulation du secteur immobilier. La demande à l'achat de logements a été contenue. Le secteur automobile connaît toujours la plus forte croissance du monde, mais la stimulation politique produite par les avantages fiscaux pour l'acquisition de nouveaux véhicules et appareils électroménagers va bientôt disparaître.

Zhang Liqun prédit pour ces raisons une croissance réelle de la consommation de 15 % environ en 2011 en Chine. Le taux a été de 15,5 % en 2010.

Zhang Xiaojing, directeur du Bureau des études macroéconomiques de l'Institut d'économie de l'Académie des sciences sociales, reste optimiste sur la forte croissance de l'économie chinoise en 2011 malgré les difficultés, à condition que les politiques fiscales et monétaires puissent bien jouer leurs rôles avec le soutien fondamental de la base économique.

Wang Xiaoguang, chercheur du service des conseils stratégiques de l'École nationale d'administration, attend une croissance économique de 9 % en 2011, la première année du XIIe plan quinquennal, et le passage du volume de l'économie chinoise au-dessus des 40 000 milliards de yuans. Mais l'IPC (indice des prix à la consommation) ne doit pas dépasser 4 %.


Pour lui, la croissance moyenne de l'économie chinoise a été de 10 % au cours des trois dernières décennies. Mais dans la situation actuelle de l'économie globale, elle devrait passer à 8 %. La Chine doit par ailleurs changer de conception de développement et de mode de croissance par la restructuration et l'actualisation sectorielles.


Il s'agit d'une longue procédure, et la restructuration deviendra certainement le mot d'ordre principal de la prochaine étape de l'économie chinoise.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le froid intense se poursuit au sud de Chine
L'Année d'amitié sino-pakistanaise lancée à Islamabad
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse