Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.01.2011 13h13
Embouteillages à Beijing: baisse des ventes de véhicules suite à la nouvelle régulation

Le marché de l'automobile chinois a été stoppé net par l'annonce par Beijing de nouvelles régulations visant à limiter le nombre de voitures dans la capitale. Pour les concessionnaires, 2011 s'annonce plutôt mal.

Des ventes automobiles en forte baisse...

Dans un nouvel effort pour trouver un remède aux bouchons qui paralysent les rues de la capitale chinoise, le gouvernement a décidé de limiter le nombre de nouvelles immatriculations à 240 000 en 2011. C'est environ le tiers du nombre de nouveaux véhicules immatriculés en 2010.

Liu Xi est concessionnaire auto à Beijing. Il admet que depuis que la nouvelle réglementation a été annoncée, les ventes sont à la baisse.

Liu Xi

Concessionnaire

Faw-Volkswagen

"Du 24 décembre jusqu'à aujourd'hui, nos ventes ont été très réduites."

Les rumeurs sur l'arrivée de nouvelles mesures touchant le secteur automobile avaient provoqué une explosion des ventes de véhicules en décembre, marquant un nouveau pic sur un marché qui alterne rapidement les hauts et les bas. La nouvelle législation a, là encore, complètement bouleversé la donne d'un jour à l'autre.

Durant l'année passée, les concessionnaires automobiles de Beijing ont enregistré une grande affluence de clients avides d'acquérir un des symboles de l'accession à la classe moyenne. Mais aujourd'hui, ces halls sont vides. Avec des ventes de véhicules qu'on attend en forte baisse cette année, les vendeurs sont sans appel: il n'y aura pas d'argent à gagner dans le secteur cette année.

Les perspectives de l'industrie automobile sont assez sombres cette année: le recul du marché sera difficile à contrer et beaucoup de personnes sentent que leur emploi est menacé.

Liu Xi

Vendeur automobile

Faw-Volkswagen

"Le contrecoup qu'a subi notre secteur d'activité était inévitable. Nous nous attendons à une baisse des ventes d'environ 70%. Les concessionnaires qui n'ont pas les reins solides vont disparaître."

La municipalité de Beijing représente à elle seule 5% du marché automobile chinois. Bien que les ventes vont vraisemblablement connaître un fort repli cette année, la croissance attendue dans d'autres villes devrait permettre au marché automobile chinois de continuer à croître.

Feng Xingya

Vice-directeur général

Branche de Guangzhou de Toyota

"Je reste prudemment optimiste en ce qui concerne le marché automobile de 2011. Mais je pense que la demande en provenance des clients chinois les plus riches va rester forte."

Li Yunfei

Directeur général adjoint

Section des ventes de BYD

"La croissance du marché automobile chinois va être plus lente cette année. Mais je pense que les ventes de voiture vont continuer à croître en Chine. C'est une tendance inévitable. "

Les analystes du secteur considèrent que le marché va continuer à croître en 2011. Mais ils prédisent que le taux de croissance va être ramené à 10 ou 15% un taux plus raisonnable après les 25% de croissance maintenus pendant les dix dernières années.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Année d'amitié sino-pakistanaise lancée à Islamabad
L'Ukraine a acheminé la majorité de son uranium hautement enrichi à la Russie
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse