Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 31.12.2010 08h09
Chine : ouverture de la première ligne ferroviaire à grande vitesse à Hainan

Une ligne ferroviaire à grande vitesse est opérationnelle depuis jeudi dans la province insulaire de Hainan (extrême-sud de la Chine), ce qui permet de réduire fortement le temps de trajet le long de la côte est de l'île.

Le chemin de fer Donghuan (cercle Est) est, d'une longueur de 308 kilomètres, relie les villes de Haikou (la capitale de Hainan), de Sanya ainsi que nombre de destinations touristiques populaires.

A une vitesse de 250 km/h, le trajet en train entre Haikou et Sanya nécessite environ 82 minutes, soit la moitié du temps nécessaire en voiture.

Les ouvriers ont passé plus de trois ans à construire ce chemin de fer pour un coût de 20,2 milliards de yuans (3 milliards de dollars).

Cette ligne ferroviaire passe par des régions, où sont situées la majorité des sites touristiques de Hainan et qui accueillent 90% des touristes de l'île.

Selon Luo Baoming, le gouverneur de Hainan, le chemin de fer Donghuan permettra d'améliorer largement la capacité du transport de Hainan et de promouvoir l'urbanisation et le développement économique.

Le même jour, une cérémonie a été organisée pour marquer le début de la construction d'une autre ligne ferroviaire à grande vitesse sur la côte ouest de Hainan.

La ligne ferroviaire Cercle Ouest longue de 345 km devra à terme également relier Haikou à Sanya à une vitesse allant jusqu'à 250 km/h en pointe.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un haut fonctionnaire du PCC rencontre le premier chauffeur de train à grande vitesse de Chine
Un vice-Premier ministre chinois souligne le rôle des finances dans le contrôle macro-économique
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher