Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 24.12.2010 08h52
Intensification de la guerre des prix entre les vendeurs en ligne

Amazon.cn, un des sites de vente sur internet les plus célèbres de la Chine, intensifie la guerre des prix sur le marché du e-commerce en offrant une réduction sur le prix de 28 types de ses produits en ligne, a rapporté mercredi le site morning.sc.cn.

360buy.com a commencé une guerre des prix le 14 décembre en offrant des rabais de 20 pour cent sur les livres pour ses membres. Deux jours plus tard, son rival Dangdang.com, la librairie en ligne numéro un du pays, a lancé des promotions d'une valeur de 40 millions de yuan. En outre, le même jour, 360buy.com également riposté en annonçant que le site dépenserait 80 millions de yuan pour offrir des rabais sur ses produits, selon le reportage.

Amazon.cn a intensifié la guerre le 20 décembre en offrant une remise de 100 millions de yuans sur 28 sortes de produits, dont des vêtements, des produits de base, des aliments, des produits numériques, des appareils électroménagers, des cosmétiques et des produits pour bébé. Il a déclaré que ces produits seraient vendus au prix le plus bas des magasins en ligne et que les réductions concernant le prix des livres allaient se poursuivre.

Un spécialiste a déclaré au journal que la guerre des prix ne sera pas un moyen efficace pour gagner des nouveaux acheteurs car les consommateurs ont formé leurs propres habitudes de consommation. Les entreprises de commerce en ligne devrait tenter d'améliorer la fidélité des consommateurs tout en offrant des prix avantageux.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine rejette les critiques du Vatican sur ses affaires religieuses
Chine : hausse des prix de l'essence et du diesel
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher