Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.12.2010 11h28
Les entreprises étrangères vont pouvoir avoir accès au secteur chinois de la santé

En tant que partie d'une initiative du gouvernement pour favoriser le développement des hôpitaux privés en Chine, les entreprises étrangères vont être progressivement autorisées à posséder des institutions médicales.

Ces changements constituent une partie de l'initiative annoncée vendredi par le Conseil des Affaires d'Etat, le gouvernement chinois, dans un document sur l'encouragement du développement de ce genre d'institutions.

Jusqu'ici, la participation étrangère au secteur médical chinois exigeait la mise en place de coentreprises, où les capitaux étrangers pouvaient représenter au maximum 70% des investissements totaux, d'après un article du Quotidien du Peuple en Ligne.

L'annonce précise que le secteur sera lentement ouvert aux capitaux étrangers qualifiés, les limites sur la détention de parts par des sociétés étrangères dans les établissements médicaux à investissements conjoints étant assouplies.

Les autorités des gouvernements central et locaux détermineront les procédures et conditions de candidature, a précisé le document. Les hôpitaux en coentreprise auront toujours la faculté d'obtenir l'autorisation des autorités provinciales, tandis que les hôpitaux appartenant en totalité à des entreprises étrangères devront recevoir l'autorisation du Ministère de la Santé et du Ministère du Commerce.

« Les capitaux étrangers ne peuvent pas se permettre le luxe d'ignorer le lucratif marché chinois », a dit Wang Jishan, Vice-président de l'Hôpital du Peuple de la Peking University.

D'après M. Wang, les Chinois font quelque 5,4 milliards de consultations médicales chaque année, et quelque 130 millions d'entre eux sont hospitalisés chaque année pour un traitement.

Mais les capitaux étrangers ne seront pas les seuls bénéficiaires de cette nouvelle politique. Les capitaux privés chinois sont également encouragés à aller vers tous les types d'institutions médicales.

D'après l'annonce, les fonds privés jouiront d'un traitement de faveur quand les ressources médicales d'une région seront réajustées ou augmentées. Les fonds sociaux seront aussi encouragés à participer à la restructuration des hôpitaux publics.

Les analystes sont tous d'accord pour dire que cette nouvelle politique est une nouvelle favorable pour l'industrie médicale.

D'après Zhou Rui, analyste de l'industrie médicale chez China Jianyin Investment Securities, l'arrivée d'une concurrence nouvelle pourrait permettre d'améliorer l'efficacité et la qualité du service.

« En général, les hôpitaux étrangers disposent d'une expertise de gestion avancée. L'introduction de capitaux étrangers pourrait permettre l'amélioration des capacités de gestion des hôpitaux chinois », a dit M. Wang.

Selon lui, cette nouvelle politique non seulement apportera davantage de choix aux consommateurs, mais aussi davantage d'opportunités aux médecins.

« La mobilité va s'accroitre chez les médecins. Et leur salaire devrait aussi connaître une augmentation », a ajouté M. Wang, soulignant les différences de revenus entre les médecins chinois et étrangers.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?