100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.11.2010 13h15
La Chine maintiendra son exportation de terres rares l'année prochaine

La Chine maintiendra son exportation de terres rares l'année prochaine, a déclaré vendredi à Paris le ministre chinois du Commerce, Chen Deming, en réfutant les reportages de certains médias occidentaux sur le commerce de cette ressource naturelle.

Le gouvernement chinois a ordonné la fermeture de certaines mines dont les conditions de production ne se conformaient pas aux règles de la protection environnementale, résultant en une réduction de la production de ses terres rares, a indiqué M. Chen lors d'une cérémonie de signature d'accords entre la Chine et la France, devant quelque 200 entrepreneurs français et chinois.

Les terres rares, matériaux entrant dans la composition de la plupart des produits issus de l'industrie high-tech, comme lasers, supraconducteurs, ordinateurs et autres appareils électroniques.

"Aujourd'hui, la Chine attache de plus en plus d'attention à la protection environnementale. Notre action est basée sur nos soucis environnementaux. Il ne s'agit pas d'une décision économique, ni commercial", a martelé M. Chen, déplorant que la question est politisée.

Certains médias occidentaux rapportent que la Chine a décidé de réduire drastiquement ses quotas d'exportations des terres rares pour le second semestre 2010, ce qui provoquait une montée des prix et une inquiétude des pays consommateurs.

M. Chen a fait remarquer que la Chine possède aujourd'hui 30% des réserves mondiales des terres rares mais représente environ 90% de la production mondiale, déplorant le fait que certains pays ne cherchent qu'à importer les terres rares de Chine au lieu d'exploiter leurs propres réserves de ces matérieux.

Auparavant, les réserves chinoises représentaient 40% des réserves mondiales, a rappelé le ministre chinois, a-t-il rappelé.

"Nous sommes actuellement en concertation avec les pays consommateurs et les pays riches en cette ressource pour essayer de trouver une solution", a révélé M. Chen.

"Cette ressource naturelle n'est pas renouvelable. Nous devons chercher ensemble une alternative", a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les émissions des véhicules sont devenues la cause principale de la pollution de l'air en Chine
Des bouddhistes tibétains recoivent un "doctorat" à Beijing
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique
Le Quotidien du Peuple appelle à intensifier les efforts pour améliorer le travail concernant les intérêts du peuple