100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.10.2010 16h37
Chine : risque de cessation de paiment pour les gouvernements locaux

Environ 26% des crédits contractés par les gouvernements locaux chinois pourraient ne pas être remboursés. Ces prêts avaient été émis pour financer des projets d'infrastructure dans le cadre du plan de soutien à l'économie chinoise mis en chantier après la crise financière.

Les derniers résultats d'une étude publiée par le Journal des Titres de Chine montrent qu'environ 2 000 milliards de yuans de crédits accordés aux gouvernement locaux pourraient ne pas être honorés.

L'autorité de régulation des banques de Chine soupçonne que les mécanismes de financement mis sur pied par certains gouvernements locaux auraient été détournés pour payer des impôts, acheter des actifs immobiliers, des titres, ou investir dans des projets dépourvus de capitaux, de liquidités ou de garanties de retour sur investissement.

L'enquête montre que 24% de la dette totale contractée par les organes de financement est adossée à des revenus tirés de projets sponsorisés par les régions.

Une autre partie de ces prêts, 50% du total, ne sont pas recouvrables immédiatement sur les liquidités de ces projets mais sont garantis par des sources secondaires comme les revenus des gouvernements locaux.

Enfin, le dernier type de prêt, qui représente environ 25% du total des crédits émis, pourrait tout simplement ne pas être remboursé. Le journal des Titres de Chine explique que ces crédits ont été affectés à des projets qui ne satisfaisaient pas à toutes les garanties exigées par le régulateur. L'étude suggère que certains de ces crédits ont été détournés ou utilisé comme capital d'investissement.

Les banques locales ont donc été contraintes de couper le robinet du crédit aux organes de financement locaux si les projets qu'ils finançaient s'appuyaient sur les revenus des gouvernement locaux pour leur remboursement.

La branche investissement de l'agence Moody's considère toutefois que les banques seront capables d'absorber le plus gros de ces crédits toxiques d'elles-mêmes grâce à leurs capitaux propres ou leurs futurs revenus.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un test d'évaluation de la culture américaine (USCAT) va être introduit en Chine
La Chine accorde l'importance au rôle positif de la religion dans la promotion de l'harmonie sociale
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?