100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.10.2010 10h57
L'excédent commercial chinois va continuer à baisser pendant le reste de cette année

L'excédent commercial de la Chine va continuer à se réduire cette année, et cela bien que les chiffres de septembre soient les plus faibles depuis le mois de mai, ont dit les économistes.

Cette baisse de l'excédent devrait faire baisser la pression en provenance des Etats-Unis et de l'Union Européenne sur la Chine pour qu'elle réévalue le Yuan, ont-ils ajouté.

La chute prévue de l'excédent commercial est due à une demande en hausse de la Chine pour des produits de consommation courante et aux coûts en augmentation des importations, ont-ils dit.

L'Administration générale des Douanes a annoncé mercredi que les exportations chinoises avaient augmenté de 25,1% d'une année sur l'autre en septembre et que les importations avaient augmenté de 24,1%, avec pour résultat un excédent commercial de 16,88 milliards de Dollars US pour ce mois.

Ce chiffre est le plus bas depuis le mois de mai, et bien inférieur au chiffre le plus élevé de cette année, 28,7 milliards de Dollars US en juillet. En août, l'excédent commercial était de 20 milliards de Dollars US.

« L'excédent commercial mensuel de la Chine va continuer à se rétrécir durant le reste de l'année, alors que son économie continue à surclasser la plupart des pays et régions du monde », a dit Zhu Baoliang, économiste au Centre d'Information de l'Etat.

« La croissance soutenue de la Chine va stimuler les importations, mais la demande extérieure va baisser du fait de la reprise lente des économies développées ».

La Chine subit depuis ces derniers mois une pression internationale intense pour la pousser à réévaluer sa monnaie, en grande partie du fait d'un excédent commercial qui a culminé en juillet et est resté supérieur à 16 milliards de Dollars US depuis mai dernier.

Le Secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner a mercredi encore critiqué la politique monétaire de la Chine et dit qu'elle avait provoqué des interventions de plusieurs économies sur le marché international des changes.

Jean-Claude Juncker, qui préside les réunions des ministres des finances des seize pays membres de la zone euro, a également dit récemment que le Yuan était « plus que sous-évalué ».

Mais un excédent commercial en baisse veut aussi dire que la Chine ne devrait pas faire face à une pression croissante au sujet de sa monnaie.

« Je ne pense pas que la situation va s'aggraver, bien que la pression va encore durer pendant des mois », a dit M. Zhu.

L'excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis est tombé à 18 milliards de Dollars US en septembre, mais celui avec l'Union Européenne a culminé à 13,9 milliards de Dollars US. Quant aux importations en provenance de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est, elles ont accéléré, avec pour résultat un déficit de 3,1 milliards de Dollars US, le plus fort jamais connu jusque là.

De janvier à septembre, les exportations chinoises vers les Etats-Unis ont augmenté de 30,7% par rapport à l'année précédente, tandis que les importations étaient en hausse de 33,8%, et que l'excédent commercial atteignait 132,5 milliards de Dollars US.

D'après Li Wei, économiste à la Standard Chartered Shanghai, les chiffres commerciaux de septembre « laissent penser à une modération de la croissance tant des exportations que des importations en Chine, mais les perspectives à court terme de la croissance des exportations est plus préoccupante que celle des importations ».

Un rapport publié par le Citigroup Global Markets va dans le même sens. « En regardant plus loin, la croissance des exportations devrait continuer à s'atténuer du fait d'une faible croissance de l'économie mondiale et d'un Renminbi plus cher. Un excédent en baisse et un Yuan qui se réévalue progressivement devraient permettre d'éviter les risques de ‘guerre monétaire' ».

La Chine a accéléré sa réforme du taux de change en juin et le Yuan a gagné plus de 2% depuis lors.

Quant aux Etats-Unis, ils publieront vendredi un rapport monétaire et décideront s'il faut qualifier la Chine de « manipulatrice de monnaie » ou non.

Le Sénat américain est également en train d'envisager l'adoption d'un texte de loi visant à imposer des droits sur les importations chinoises du fait de ce que certains sénateurs considèrent comme un avantage monétaire déloyal de la Chine.

Cependant, le gouverneur de la Banque Centrale Zhou Xiaochuan a déclaré récemment qu'une réévaluation rapide du Yuan n'était pas la panacée pour les déséquilibres économiques mondiaux. Le Premier Ministre Wen Jiabao avait également dit un peu plus tôt ce mois lors de sa visite en Europe que les nations devaient travailler ensemble pour maintenir relativement stable le taux de change des principales monnaies de réserve du monde.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine critique l'inspection aérienne des législateurs japonais sur les îles Diaoyu
Open de Chine 2010 :Djokovic remporte le titre de champion en simple
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?