100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.10.2010 09h27
Classement Forbes des dix villes en expansion, dont quatre chinoises

Quelles seront les principales métropoles dans les dix années à venir ? Il est possible que les grandes villes d'aujourd'hui, telles que New York, Paris et Londres, chutent du palmarès, au profit de villes de taille moyenne comme Chongqing qui connaissent actuellement un développement très rapide.

Forbes a publié le 8 octobre un palmarès des dix villes au plus grand potentiel de développement pour les dix années à venir, sur lequel figurent quatre villes chinoises : Chengdu, Chongqing, Suzhou et Nanjing. Chengdu et Chongqing occupent respectivement la 1re et la 2e place du palmarès.

Selon Forbes, le changement d'une ville ne peut s'opérer rapidement, mais 10 ans sont suffisants.

Le tableau ne comporte pas de grandes villes actuelles, comme New York, Hong Kong et Tokyo, ou les métropoles fortement peuplées comme Mumbai.

Le palmarès vise à mettre en avant les villes qui connaîtront une forte expansion dans les dix prochaines années. Parmi celles-ci, ce sont les villes chinoises qui attirent le plus l'attention.

Toujours selon Forbes, les villes continentales chinoises remplaceront les métropoles littorales comme Shanghai et Hongkong. La stratégie diversifiée a en effet enrichi les villes de l'intérieur des terres.

Avantages de Chengdu : La construction de nouveaux bâtiments et l'entrée de grandes entreprises étrangères (Dell).

Avantages de Chongqing : Une perspective au beau fixe, et l'entrée de grandes entreprises étrangères (Ford, Microsoft et Hewlett-Packard).

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Porte-parole : Attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo pourrait endommager les relations sino-norvégiennes
Engouement pour l'investissement dans l'or
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?