100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.10.2010 13h21
Chine : politiques de contrôle du marché immobilier des autorités locales

Après l'annonce fin septembre par le gouvernement central d'une nouvelle série de mesures de contrôle du marché immobilier, les autorités territoriales de toute la Chine sont en train de promouvoir leurs politiques de restriction de la spéculation immobilière. On jette tout de suite un coup d'oeil à l'application de ses directives au niveau local avec Li Lingling.

Les nouvelles mesures de régulation de la municipalité Beijing sont entrées en vigueur début mai. La politique impose aux acheteurs l'achat d'un seul logement par famille.

Une mesure similaire à celle prise par la ville de Xiamen, chef-lieu de la province du Fujian.

La ville de Shenzhen a mis en oeuvre fin septembre une politique de limitation d'achat de logements. Les familles locales ne pourront plus acquérir que 2 nouveaux logements. Les acheteurs qui ont travaillé dans la ville plus d'un an sont autorisés à acheter un logement par famille, sur présentation d'un certificat d'affiliation à la sécurité sociale ou d'une fiche d'impôts. Les acheteurs de logements venus d'autres régions ne peuvent plus acheter de logements dans la ville de Shenzhen pour l'instant.

Les autorités de Guangzhou effectuent actuellement des contrôles sur les projets immobiliers qui arrivent sur le marché. Les promoteurs seront tenus d'informer leurs clients des nouvelles politiques de contrôle. Les autorités locales suivent de près le marché immobilier et pourraient prendre davantage de mesures pour stabiliser le marché en cas de forte remontée des prix immobiliers.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Engouement pour l'investissement dans l'or
Une délégation du PCC effectuera une visite officielle en RPDC
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?