100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 10.09.2010 16h36
Chine : les prix de l'immobilier en hausse de 9,3% en août

Les prix de l'immobilier dans 70 grandes et moyennes villes chinoises ont augmenté en août de 9,3% sur une base annuelle mais restaient inchangés par rapport à ceux enregistrés en juillet, a annoncé vendredi le Bureau d'Etat des Statistiques (BES).

Le taux de croissance, le plus bas durant les huit derniers mois, était inférieur d'un point de pourcentage à celui signalé en juillet, a indiqué le BES dans un communiqué publié vendredi sur son site Internet.

Les prix des logements ont progressé de 7,8% en décembre 2009 sur une base annuelle, de 9,8% en janvier 2010, de 10,7% en février, de 11,7% en mars, de 12,8% en avril, de 12,4% en mai, de 11,4% en juin et de 10,3% en juillet.

Selon le BES, les prix des logements neufs ont grimpé de 11,7% en août par rapport à la même période de l'an dernier, soit 1,2 point de pourcentage de moins par rapport au mois de juillet. Ils demeuraient inchangés sur une base mensuelle.

Les prix des logements anciens se sont accrus de 6,2% en août sur une base annuelle, soit 0,5 point de pourcentage de moins qu'en juillet. Et ils ont augmenté de 0,1% par rapport au mois précédent.

Le gouvernement chinois a pris des mesures en avril pour calmer la flambée des prix des logements, en resserrant le contrôle des plans de financement des promoteurs, en limitant les prêts pour l'achat d'un troisième logement et en exigeant un acompte plus élevé pour l'achat d'un deuxième logement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois met l'accent sur l'importance de l'éducation
Xi Jinping : la Chine s'engage à créer un environnement d'investissement plus ouvert pour les entreprises étrangères
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle