100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 30.08.2010 08h42
Chine : coopération dans le secteur tertiaire entre Shenzhen et Hong Kong

Le gouvernement chinois a approuvé un plan destiné à promouvoir la coopération dans le secteur des services entre les villes prospères de Shenzhen et de Hong Kong, ont annoncé vendredi les autorités locales.

Selon le plan, Shenzhen va construire une zone dédiée aux services de 15 km² à Qianhai dans le district de Nanshan, a déclaré Xu Chongguang, directeur adjoint de la Commission municipale de planification et des ressources foncières.

Le directeur adjoint a indiqué que Shenzhen allait investir 40 milliards de yuans (5,9 milliards de dollars) dans cette zone qui logera des institutions financières ainsi que des compagnies logistiques, technologiques, de télécommunications, médiatiques et commerciales.

D'après des estimations, les revenus de la zone pourraient atteindre 150 milliards de yuans en 2020.

"La coopération financière entre Shenzhen et Hong Kong sera la priorité essentielle de la zone de Qianhai", a annoncé Li Lin, directeur du Bureau municipal des finances.

Le règlement en yuans dans le commerce est une percée pour la coopération des deux parties, a-t-il ajouté.

Selon Fang Yan, un analyste financier chez Guosen Securities, la zone deviendra une tête de pont pour l'entrée des capitaux étrangers en Chine et pour l'élargissement du commerce intérieure du pays au monde.

La ville de Shenzhen, la première zone économique spéciale de Chine, a célébré jeudi son 30ème anniversaire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine pourra assurer à 95% son autosuffisance en céréale en 2020
Hu Jintao et Wen Jiabao appellent à n'épargner aucun effort pour sauver les blessés d'un crash aérien
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti