100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.08.2010 16h50
Les marques de luxe à l'affût de plus forts profits en Chine

Avec de plus en plus de sociétés de ce secteur rachetant à leurs partenaires locaux le contrôle direct de leurs opérations en Chine, c'est une nouvelle ère qui s'ouvre en Chine pour le commerce mondial du luxe.

Le mois dernier, Burberry, la plus grosse entreprise britannique du luxe, a ainsi racheté ses franchises chinoises pour 107,65 millions de Dollars US afin d'unifier sa marque. Après achèvement de l'accord, les 50 points de vente de son partenaire chinois, Kwok Hang Holdings, de Hong Kong, seront gérés directement par Burberry. En plus, l'entreprise ouvrira dix magasins et renforcera la surveillance de sa chaîne de distribution, de ses approvisionnements et le développement de sa marque en Chine.

Actuellement, Burberry compte 50 boutiques franchisées dans 30 villes du pays.

Coach Inc, une importante société américaine de design de produits de luxe, a achevé l'acquisition de ses activités de vente eu détail en Chine de son distributeur, le groupe ImagineX de Hong Kong, en 2008. Cette même année, Mont Blanc, le fabricant suisse de montres et stylos de luxe, a retiré sa représentation au Gracing Group, de Shanghai. Et Chloé, la chaîne française de mode, en a fait de même avec le Groupe IT de Hong Kong.

De nombreuses marques internationales ont également bâti des boutiques en ligne sur le marché chinois et recouru à la vente directe.

« Le retrait de la représentation veut dire que les marques internationales de luxe ne veulent plus partager leurs hauts profits avec les autres depuis que le marché du luxe en Chine se développe à grande vitesse », a dit un expert de l'industrie qui a souhaité conserver l'anonymat.

D'après un autre expert, les marques internationales de luxe se développent souvent sur un nouveau marché par le biais de la coopération avec des partenaires commerciaux locaux, qui sont plus familiers avec les lieux, afin de bien préparer le terrain.

Les observateurs du secteur considèrent le rachat des marques comme un moyen pour ces grandes marques de conserver une plus grande part du gâteau en Chine, là où le marché du luxe se développe le plus rapidement dans le monde.

Des recherches conduites par l'Académie Chinoise des Sciences Sociales en mai ont montré que la valeur du marché du luxe en Chine atteindrait 14,6 milliards de dollars dans les cinq prochaines années, en faisant le plus grand marché du luxe au monde.

D'après Boston Consulting, d'ici 2015, 29% de la consommation mondiale de produits de luxe se fera en Chine.

La semaine dernière, le français LVMH, le plus grand groupe du luxe du monde, qui a enregistré une hausse de 53% de ses bénéfices nets lors du premier semestre de cette année, a également connu de fortes ventes sur les marchés d'Asie, dont la Chine, lors de cette période.

Dans le même temps, on a appris que le groupe de mode allemand Hugo Boss AG a signé la semaine dernière un accord de coentreprise avec son partenaire chinois, le Rainbow Group de Macao, afin d'exploiter le pouvoir d'achat grandissant des consommateurs chinois et le commerce de détail en Chine.

Le journal allemand Borsen-Zeitung a cité les paroles du directeur financier d'Hugo Boss, Mark Langer, selon lesquelles la co-entreprise avec Rainbow sera contrôlée à 60% par son entreprise et à 40% par Rainbow.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a fourni une assistance humanitaire de dix millions de yuans au Pakistan
La Chine n'a jamais aspiré intentionnellement à la balance commerciale favorable
Un expert regarde la Chine de l'extérieur
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers