100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 29.06.2010 16h27
Air France : le marché chinois est fascinant et mature sur le plan du transport aérien
Frédéric Kahane, directeur général d'Air France-KLM en Chine. (Photographe : Chen Bo)

En tant que première entreprise française établie en Chine depuis 1966, Air France a toujours entretenu de bonnes relations avec le secteur aérien en Chine. M. Frédéric Kahane occupe depuis août 2009 le poste de directeur général d'Air France -KLM en Chine. Il a évoqué la réponse d'Air France face à la crise liée à l'éruption du volcan islandais, ainsi que la gestion et le développement de la compagnie en Chine, lors d'une interview exclusive accordée à China.org.cn.

China.org.cn: Les compagnies aériennes et le secteur touristique en Europe ont récemment traversé une période difficile en raison de l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll. De nombreux vols vers les destinations européennes ont dû être annulés. Face à cet état d'urgence, Air France avait-elle un mécanisme spécial de crise ?

M.Kahane: C'était une situation difficile et surtout une situation que le transport aérien n'avait jamais connue. Il n'était jamais arrivé que toutes les compagnies aériennes s'arrêtent de voler vers l'Europe.

Il n'y avait donc aucune solution pour les passagers. Sur l'ensemble de la grande Chine, dont Hongkong et Taipei, nous avions, au pire de la crise, environ 8 000 clients bloqués.

Nous avons tout d'abord pris contact avec nos clients et nous les avons reçus aussi dans nos agences et bien sur dans les aéroports, de façon à trouver une solution avec la visibilité qu'on pouvait avoir à ce moment-là. On les a réserves sur des vols ultérieurs de façon à bien conserver leurs dossiers pour les reacheminer des que possible. Ensuite, nous avons travaillé en complète collaboration avec les autorités françaises et néerlandaises en particulier, mais plus généralement européennes, ainsi que les consulats et les ambassades. Les consulats nous fournissaient notamment des listes de personnes à embarquer en priorité sur les vols.

On a pu à peu près régulariser la situation en une semaine grâce à des capacités supplémentaires à Hongkong, à Pékin, grâce a un vol supplémentaire, ainsi qu'à Shanghai, avec des avions de plus grande capacité afin de pouvoir rapatrier davantage de clients vers l'Europe.

[1] [2] [3]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Blatter s'excuse auprès de l'Angleterre et du Mexique et parle enfin de vidéo
Démission du président de la Fédération française de football
Combien de temps la Chine pourra-t-elle rester un pays compétitif?
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Les combines du marketing en ligne entament la confiance du public dans Internet
Sommet G20 à Toronto : faut-il secourir l'euro ou bien Obama ?