100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 20.02.2010 16h35
La Chine réduit fortement ses avoirs en dette américaine

La Chine a fortement réduit ses avoirs en dettes du gouvernement américain en décembre dernier, laissant de ce fait le Japon reprendre la première place en tant que plus grand détenteur étranger de bons du Trésor américain.

D'après des chiffres du Trésor américain publiés mardi 18 février, la Chine a vendu pour plus de 34 milliards de dollars de bons à court et long terme, ses avoirs totaux atteignant désormais 755,4 milliards de dollars.

Lors des cinq derniers mois, la Chine, d'après une note de recherches d'Alan Ruskin, stratège international en chef de RBS Securities Inc, a vendu pour environ 45 milliards en bons du Trésor américains. Pour lui, il s'agit d'« une période suffisamment longue pour laisser fortement penser qu'il s'agit là d'une tendance ».

Liu Yuhui, économiste à l'Académie chinoise des Sciences sociales, pense que les récents problèmes de dette que connaît l'Europe ayant provoqué une remontée du dollar, le moment de réduire les avoirs en dette américaine est bien choisi.

« La Chine a choisi la bonne stratégie en réduisant fortement ses énormes avoirs en dette du Gouvernement américain, au moment où le billet vert remonte », dit-il, ajoutant qu'il n'y avait cependant aucun signe de changement au sujet de la faiblesse à long terme du dollar US.

Et, ainsi que le souligne Cao Honghui, directeur de recherche sur les marchés financiers à l'Académie chinoise des Sciences Sociales, les dépenses déficitaires américaines massives et des taux d'intérêt proches de zéro vont continuer à éroder la valeur des bons du Trésor américains.

La Maison Blanche a publié le 1er février dernier un plan de budget annonçant pour cette année un déficit record de 1 560 milliards de dollars US, dépassant ainsi celui de l'année dernière qui était de 1 400 milliards de dollars, réveillant les craintes de la Chine au sujet de ses avoirs en dollars.

La Chine, un des principaux créanciers des Etats-Unis, a cherché à diversifier son portefeuille de devises étrangères tout au long de l'année dernière, la part de ses avoirs en dollars étant trop importante.

Le Premier ministre Wen Jiabao s'était ainsi déclaré en mars dernier « inquiet » au sujet des avoirs américains détenus par la Chine et avait demandé l'assurance que ces investissements chinois soient sûrs, tandis que Zhou Xiaochuan, gouverneur de la Banque Populaire de Chine proposait l'établissement d'une nouvelle devise de référence afin de réduire la dépendance au dollar.

Pour Eswar Prasad, professeur en politique commerciale à l'Université Cornell et ancien responsable de la division Chine du Fonds Monétaire International, les ventes chinoises de bons du trésor américain ces mois derniers pourraient être porteuses d'un message voilé à l'intention des Etats-Unis, tant économique que commercial.

« Les dirigeants chinois procèdent au redéploiement de leurs réserves afin de tester et de faire pression sur les Etats-Unis pour qu'il cessent de harceler la Chine au sujet de ses politiques monétaires et commerciales, et ne s'interfèrent plus dans ses affaires intérieures », d'après ses propos rapportés par l'AFP.

Cependant, pour Nicholas Lardy, expert sinologue à l'Institut Peterson d'économie internationale situé à Washington, cette forte réduction en bons du Trésor américain n'est pas autre chose qu'une action de marché.

Ainsi qu'il l'a déclaré à l'agence de presse Xinhua, les relations sino-américaines étaient encore relativement harmonieuses au mois de décembre dernier, aussi les implications politiques ne devraient elles pas être surestimées.

La détention par des pays étrangers de bons du Trésor américains a chuté de 53 milliards en décembre, dépassant le précédent record, qui était de 44,5 milliards en avril dernier.

Mais alors que la Chine réduit ses avoirs en bons américains à long terme, le Japon et la Grande-Bretagne, en revanche, ont accru leurs parts.

Le Japon a augmenté ses réserves en bons du Trésor américains de 11,5 milliards, atteignant désormais 768,8 milliards de dollars en décembre, et la Grande-Bretagne est elle passée de 277,6 à 302,5 milliards de dollars en réserves.

Le Brésil, quant à lui, a aussi accru les siennes, passant de 157,1 à 160,6 milliards de dollars.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
« La Chine en Afrique : les difficultés du système mondial »
Passer la Fête du Printemps en tenant compte de l'écologie et de la réduction du carbone
Obama envoie un message erroné
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi