100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.11.2009 16h30
Mise en service de la deuxième usine de la société Shenlong

Après le montage de la première voiture Citroën C5 sur ses lignes de fabrication, la deuxième usine de la société Shenlong a été mise en service le 17 novembre. Cette usine située à Wuhan dans le centre de la Chine devient ainsi la deuxième base de fabrication de Citroën C5 après celle située en France.

La nouvelle usine de Wuhan a été conçue et construite selon les plus hauts critères mondiaux, a-t-on appris du président du directoire de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin qui la considère comme l'usine modèle de PSA.

La première usine de la société Shenlong qui a une capacité de production de 300 000 véhicules par an avait vu sa construction commencer en 1992. Elle produit principalement des voitures économiques. La nouvelle usine dont l'ancien président français Jacques Chirac avait posé la première pierre en 2006, permettra la production de 150 000 véhicules supplémentaires par an, portant sa capacité totale de production à 450 000.

Actuellement, la société Shenlong dipose de 8 modèles d'automobiles de 2 marques. Son chiffre d'affaires a augmenté plus de 30% pendant les dix premiers mois par rapport à l'année précédente. Elle prévoit de vendre 260 000 exemplaires en 2009. Dans les années à venir, la société Shenlong lancera 10 nouveaux modèles.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hausse des IDE en Chine en octobre
Le président chinois appelle à la réforme de l'APEC pour renforcer l'efficacité de la coopération
Les matchs de barrage de la Coupe du monde de football sont devenus des luttes politiques
Il sera possible que la Chine remplace l'Europe pour devenir le plus important partenaire de coopération de l'Afrique
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
Présence de la Chine en Afrique : inquiétude pour l'Occident et espérance pour les pays africains
France : réchauffement timide de l'industrie, mais beaucoup de soucis encore