Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Economie
Mise à jour 17.04.2008 08h31
Les internautes chinois appellent à boycotter Carrefour après l'incident du relais de la flamme olympique

L'appel par SMS et sur Internet à boycotter le géant de la vente de détail Carrefour circulent en Chine en réponse aux interruptions du relais de la flamme olympique à Paris.

Le directeur des relations publiques de Carrefour à Shanghai, Li Jing, a dit que Carrefour avait lancé une enquête sur l'appel, a rapporté mardi le journal Beijing News. Il a révélé que la compagnie n'avait aucun plan de réaction face au boycott à présent.

"Certains Chinois ont exprimé leurs propres opinions et sentiments récemment. Tous ces propos ne sont point accidentels, la partie française doit les considérer et y réfléchir", a noté Jiang Yu, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères lors d'un point de presse.

"Je crois que les gens exprimeront leurs appels raisonnables selon les lois et les réglementations", a ajouté Jiang.

Le 7 avril, le relais de la flamme olympique à Paris a été interrompu quand certains alliés de "l'indépendance du Tibet" se sont rués sur le porteur handicapé de la torche Jin Jing et ont cherché à s'emparer de la torche.

Le moteur de recherche chinois Baidu a enregistré environ 170 000 entrées internet soutenant un boycottage de Carrefour à partir du 1er mai. Des appels similaires ont circulé sur www.qq. com, un site de discussion populaire, ainsi que par SMS.

La chaîne financière et économique du portail populaire Netease. com a mené une enquête sur un boycott des produits français. Parmi les 43 880 interrogés, 95,4% étaient en faveur.

Tout le monde sur Internet n'est pas d'accord avec l'idée d'un boycott. Certains ont indiqué que la plupart des employés de Carrefour en Chine étaient Chinois, qui pourraient être affectés par une chute des ventes. D'autres ont dit qu'un boycott ne pouvait rien faire pour sanctionner les supporteurs de " l'indépendance du Tibet".

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Les internautes chinois boycottent Carrefour

 La Chine appelle la France à considérer les opinions du peuple chinois sur les produits français

 Les internautes d'origine chinoise du monde entier lancent un appel au « boycott des produits français »
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.