Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 29.02.2012 09h18
Élaboration d'un projet de loi sur les billets de cinéma

D'après un projet de loi soumis par l'administration du cinéma sous l'Administration d'Etat de la radio, du cinéma et de la télévision de Chine, les billets de cinéma à tarif réduit devraient suivre une tarification minimum.

Les billets à tarif réduit, principalement achetés par des groupes et les abonnés ou via les ventes promotionnelles organisées par les cinémas, ne devraient pas être moins de 70 % du prix du billet à tarif normal.

Cette recommandation vise à standardiser la gestion des billetteries sur le marché chinois, a indiqué l'administration.

Cependant, beaucoup de personnes sont défavorables à une limitation des prix des billets à tarif réduit.

Selon Wu Jian, 25 ans, qui fréquente les cinémas de Beijing la plupart des week-end, il envisagerait d'aller au cinéma moins souvent si le prix du billet augmentait.

« Nous avons l'habitude d'acheter des billets en groupe afin de payer moins cher - 25 yuans (4 dollars) en moyenne », a déclaré Wu. « Nous pourrions encore aller au cinéma si les billets de cinéma augmentaient, mais moins souvent. »

Le projet, en cours de négociation, a également soulevé la question des ventes de billets de cinéma qui incluent des produits comme le popcorn et les boissons, mais qui sont strictement interdites.

L'administration a limité le prix des billets des films en 3D, des films sur écran géant et des salles VIP, assurant qu'il ne devait pas être plus de 150 % supérieur à celui des mêmes films joués dans un cinéma standard.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 28 février
Principales nouvelles du 28 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?