Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 31.01.2012 08h13
Qijiang : l'art des estampes folkloriques

Qijiang, un comté de la municipalité chinoise de Chongqing, est célèbre pour ses estampes folkloriques. En 1988, le ministère chinois de la Culture en fait le "Comté des estampes folkloriques contemporaines de Chine". Aujourd'hui, ce style est la carte de la ville dans ses échanges culturels avec l'étranger. Découvrons tout de suite la particularité de cet art avec Xing Shuyang et Zhong Min.

Ce style de peintures s'est développé à partir des estampes de Nouvel An sous les dynasties des Ming et des Qing il y a plus de 6 cents ans, lorsque les artistes imprimaient sur papier des illustrations au moyen de planches de bois gravées. Depuis, cet art a tant fusionné de techniques artistiques locales et ethniques, qu'il en est devenu complexe. Pour Li Chengzhi, une artiste peintre renommée, un tel travail peut prendre plusieurs mois pour sa réalisation.

Li Chengzhi

Créatrice d'estampes folkloriques

"La création comprend 5 étapes : tout d'abord la conception. On fait un dessin préliminaire au crayon, sur papier. Puis, on le colorie. Dans une 3ème étape, on l'affiche sur une planche de bois. Puis on sculpte les lignes du dessin. Finalement, on applique des couleurs sur la planche avant de prendre l'empreinte sur papier. L'oeuvre est alors terminée, mais ce genre de création peut prendre beaucoup de temps."

Grâce aux effets artistiques, au romantisme et à la simplicité qu'elles dégagent, les estampes folkloriques de Qijiang reflètent souvent le sentiment et le quotidien des peintres. Elles portent parfois des signes de l'humour, de l'enthousiasme et de la vigueur du peintre. A la peinture traditionelle chinoise, elle emprunte le concept artistique et le subjectif des couleurs. Mais selon Li Chengzhi, les estampes folkloriques ont tout de même un style différent.

Li Chengzhi

Créatrice d'estampes folkloriques

"L'estampe folklorique de Qijiang s'inspire des broderies au point de croix et de la broderie traditionnelle. Ses couleurs sont très vives. Ici, les peintres illustrent leur propre vie rurale dans leurs créations. Dans les estampes professionnelles, le nombre de planches de bois est décidé en fonction des couleurs. Mais nous varions les couleurs sur une planche. Ici, chaque peintre a son propre style."

Depuis 1985, l'estampe folklorique de Qijiang a été exposée dans plus de 20 pays et régions, comme la France, les Etats-Unis, le Canada, le Royaum-Uni, le Japon et l'Algérie. Elle a aussi attiré des amateurs d'une dizaine de pays. D'un autre côté, l'élargissement de la nouvelle génération de peintres redonne vie à cet art folklorique ancien, dont l'avenir est désormais très prometteur.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 30 janvier
Sélection du Renminribao du 30 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?