Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 21.07.2011 16h15
Un nouveau programme pour enseigner l'opéra chinois aux étrangers

« I sing Beijing » (Je chante Beijing), un programme qui permettra à des jeunes chanteurs étranger sélectionnés d'apprendre l'opéra chinois et de l'exécuter en chinois, a été lance mardi au siège de l'Institut Confucius à Beijing, connu aussi sous le nom de Hanban (汉办).

Ce programme, le premier dans son genre, vise à offrir à des chanteurs étrangers l'occasion d'apprendre l'opéra chinois, les arts de la scène, la langue et la culture chinoises, a mardi dit Tian Haojiang, Directeur artistique et créateur de ce programme, lors d'une conférence de presse.

Lors de ce programme long d'un mois, vingt chanteurs venant des Etats-Unis, d'Italie et de plusieurs pays d'Amérique Latine, dont le Mexique et le Brésil, apprendront auprès de professeurs de premier plan, comme le célèbre réalisateur britannique Gareth Morrell, le directeur de scène Peter McClintock et Wei Fugen, professeur au Conservatoire de Musique de Shanghai.

Ils suivront aussi des cours d'immersion linguistique intensive et de diction avant d'exécuter des opéras chinois comme « La fille aux cheveux blancs » ou « L'orphelin de Zhao » en chinois devant un public de 2 000 personnes au Centre National des Arts de la Scène le 18 août prochain, a dit Xu Lin, Directeur général du Hanban, lors de la conférence de presse.

Bien qu'aucun de ces chanteurs étrangers n'ait étudié le chinois ni ne soit jamais allé en Chine auparavant, M. Tian pense que le défi ne sera pas aussi grand que prévu, du fait du talent exceptionnel de ces chanteurs.

« Pour moi, ce programme est comme un voyage de découverte et d'exploration », a dit Max Jota Queiroz, un des chanteurs sélectionnés, qui vient du Brésil. « L'opéra chinois est plutôt différent de l'opéra italien, auquel je suis habitué, aussi c'est une nouvelle aventure vraiment enthousiasmante ».

D'après M. Tian, ce programme vise aussi à aider l'opéra traditionnel chinois à être davantage présent dans les grands médias occidentaux et à devenir une partie indispensable des concours internationaux vocaux et de chant.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine compte 485 millions d'internautes et comment utiliser ces ressources ?
Le vice-président chinois rencontre de hauts officiers de l'armée, de la police armée et des forces de police au Tibet
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux