Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 19.07.2011 08h23
Chine : la saga "Harry Potter" sera traduite en tibétain

Les romans de la saga "Harry Potter", écrits par J.K.Rowling et mondialement connus, seront traduits en tibétain par Norgy Puchunggal.

"Je suis complètement sous le charme du monde magique créé par J.K. Rowling, qui est totalement différent de notre monde religieux tibétain", a indiqué Norgy Puchunggal, chef du bureau de la rédaction du journal Tibetan Youth Newspaper.

"Les magiciens tibétains peuvent maudire leurs ennemies sans les affronter en face-à-face, alors que Harry a besoin de sa baguette magique", a-t-il donné comme exemple.

Norgy Puchunggal a lu son premier roman d' "Harry Potter" en 2003. "Cette année-là, il y avait peu de personnes au Tibet qui connaissaient Harry Potter", a-t-il rappelé.

"Une fois commencé, je n'arrivais plus à mettre le livre de côté", se rappelle cet homme de 40 ans, qui a passé deux ans à traduire en tibétain "Harry Potter et la Pierre Philosophale", le premier roman de la série, et un an pour le deuxième roman "Harry Potter et la Chambre des Secrets".

"En comparaison avec d'autres livres pour enfants, l'histoire de "Harry Potter" est assez compliquée, et contient des concepts comme la loyauté entre amis, le courage et un esprit optimiste face à l'adversité", a-t-il fait remarquer.

Norgy Puchunggal a avoué que la traduction de la saga ne lui a pas rapporté beaucoup d'argent et qu'il s'est engagé dans cette aventure par intérêt personnel et par passion.

Lors d'un voyage à Shannan, une région relativement riche dans le sud du Tibet, il s'est rendu compte d'une réelle difficulté : les parents des zones urbaines ne s'intéressent guère à ces romans traduits, car ces ouvrages n'ont pas de lien avec les études de leurs enfants; tandis que le prix de ces livres - 28,8 yuans par roman (4,22 dollars) - ne permet pas aux enfants des zones rurales d'y accéder.

Afin d'avoir plus de lecteurs, Norgy Puchunggal travaille actuellement avec la Fondation de la Jeunesse du Tibet, pour trouver des sponsors qui vont l'aider à fournir gratuitement ces livres aux enfants des zones rurales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Tibet lance sa première autoroute
Chine : fin de la construction de la première entreprise de traitement des eaux usées à Lhassa
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux