Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 16.05.2011 08h42
Ouverture de la quatrième édition des Rencontres du théâtre français à Beijing




La cérémonie d'inauguration de la quatrième édition des Rencontres du théâtre français a eu lieu le soir du 12 mai, au Nine Theater de Beijing, en présence de Sylvie-Agnès Bermann, ambassadeur de France en Chine, de Zhou Zhiqiang, directeur du Théâtre national de Chine, de Jean-Paul Wenzel, auteur, metteur en scène et acteur principal de Loin d'Hagondange et Faire Bleu, ainsi que de Jean-Christophe Blondel, metteur en scène de La Princesse Maleine.

À cette occasion, Zhou Zhiqiang a annoncé l'ouverture du nouveau site du Théâtre national de Chine à Beijing pour la clôture des Rencontres du théâtre français, et s'est félicité de cette coïncidence. Il a également révélé que le thème de la 5e édition de la Saison internationale des théâtres de Beijing portera l'année prochaine sur « la splendeur européenne ».

Après la cérémonie d'ouverture, les invités ont assisté à la première représentation de la double pièce Loin d'Hagondange et Faire Bleu.

Sur une scène divisée en deux, deux artistes français, dont Jean-Paul Wenzel lui-même, et deux artistes chinois, Han Tongsheng et Feng Xianzhen, interprètent la vie isolée de deux couples âgés dans des lieux éloignés, complètement perdus dans la solitude. On les regarde vivre leurs routines similaires pour remplir leurs séjours trop vides : discussions monotones entre la table à manger et le lit, disputes, bricolages, télévision jusqu'à quatre heures du matin, efforts même pour réessayer de faire l'amour afin de rester jeunes. Et quelle joie pourrait leur apporter une visite de passage, à eux qui s'ennuient désespérément !

Comme les deux couples parlent respectivement français et chinois, les spectateurs comprennent facilement que la solitude est la même pour tout le monde. Le spectacle soulève un problème social sérieux et souvent trop dur. Comment aider les personnes âgées à bien vivre, au lieu d'attendre simplement la venue de la mort ?

Lors de son allocation, Zhou Zhiqiang a adressé une haute salutation à Jean-Paul Wenzel, le qualifiant d'artiste talentueux, doué également pour la mise en scène et la manipulation de l'art de l'interprétation. De sa part, Jean-Paul Wenzel a indiqué que le théâtre n'est pas une marchandise comme une autre, c'est une marchandise qui ne laisse pas seulement une trace financière, mais aussi des traces très profondes dans les échanges culturels. À travers ce spectacle mixte, il invite chacun à réfléchir à la qualité de vie du troisième âge.

Pour sa part, Jean-Christophe Blondel, metteur en scène de La Princesse Maleine, a présenté le casting de son spectacle qui est composé d'acteurs non professionnels aveugles ou déficients visuels, autour duquel s'est cependant constituée une équipe internationale d'artistes professionnels. « La remise en question artistique et la force d'échange humain rendent le travail de ce groupe extrêmement intéressant et enrichissant », a-t-il expliqué. « Ces acteurs ne sont pas dans une vie qui a un rapport avec la séduction visuelle, mais ils sont dans un langage de simplicité, une ouverture de jeux et une ouverture de confiance. D'un autre côté, leurs imaginations apportent au spectacle des éléments qui n'ont rien à voir avec ce qu'on peut découvrir avec des acteurs voyants ou des professionnels ». Ce sera certainement très intéressant de les voir dans une pièce française.


[1] [2] [3]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Le Sichuan se relève, trois ans après le séisme
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme