Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 11.05.2011 08h30
Glamour, art et politique au Festival de Cannes

Le Festival du film de Cannes se prépare pour ce qui devrait être, selon les critiques, un bon cru, avec la présence en nombre des stars de Hollywood, de réalisateurs vénérés, le tout saupoudré d'une touche de controverse politique.

Alors que le plus grand événement de cinéma au monde a souffert ces dernières années de la baisse des dépenses opérée par les studios et de sélections plutôt moroses, la nouvelle de la projection du très anticipé dernier film de Terrence Malick, The Tree of Life, en compétition officielle a réjoui les cinéphiles.

Brad Pitt, Angelina Jolie, Johnny Depp, Penelope Cruz, Sean Penn, Mel Gibson, la première dame française Carla Bruni et le président du jury Robert De Niro sont parmi les personnalités les plus attendues sur le tapis rouge et dans les soirées de la Côte d'Azur.

Outre le film de Malick, les amateurs de cinéma pourront se régaler des dernières œuvres de Pedro Almodovar, des frères Dardenne, deux fois vainqueurs de la Palme d'or, de Lars Von Trier et Nanni Moretti, également vainqueurs de la Palme d'or et du prolifique réalisateur japonais Takashi Miike.

« C'est la plus belle sélection depuis des années », a déclaré Mark Cousins, un critique de film et visiteur habitué du Festival de Cannes.

« C'est le film de Malick qui suscite la plus grande attente. Certains réalisateurs font des films sur leur ville d'origine ou sur leur pays, mais Terrence Malick réalise des films sur ce que signifie être en vie. »

The Tree of Life met en scène Brad Pitt et Sean Penn dans une histoire de famille se déroulant dans le Midwest pendant les années 50. Une longue attente et une bande-annonce montrant des scènes cosmiques mystérieuses n'ont fait que renforcer l'expectative, pour ce qui n'est finalement que le cinquième film de Malick.

Sean Penn est également à l'affiche du film de l'Italien Paolo Sorrentino, aussi en compétition, This Must Be the Place. Il y campe le rôle d'une star du rock à la retraite qui décide de retrouver le bourreau de son père, un ancien criminel de guerre nazi vivant aux États-Unis.

[1] [2]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La reconstruction après le séisme dans le Sichuan a remporté une "victoire décisive" (Premier ministre)
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle