Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 27.12.2010 13h09
Chine : nombreux spectacles dans les théâtres en cette fin d'année

Alors que les températures chutent à Beijing, les théâtres de la capitale offrent pour la nouvelle année plusieurs sélections de spectacles, ce qui réjouira certainement les nombreux spectateurs qui se rendront dans les salles.

Le Grand Théâtre National a débuté la saison des fêtes avec le concert d'opéra classique 2010. Les grands chanteurs d'opéra de Chine et de l'étranger ont chanté des extraits des productions du Grand Théâtre National qui ont été réalisées depuis son ouverture il y a 3 ans. On y retrouve "La Traviata", "Carmen", "A Female Teacher in a Village" et "Xishi".

Mais cette saison de spectacles ne serait pas complète sans de la pop.

La star hongkongaise, Gigi Leung, a tenu son 1er concert solo en 15 ans le jour du réveillon de Noël à Beijing. Leung a surpris ses fans avec sa chorégraphie, les décors de la scène et les costumes.

Pour le passionnés des arts plus traditionnels, la Compagnie de l'opéra de Pékin de Chine a préparé 4 pièces classiques dont : "Butterfly Lovers" et "Farewell My Concubine". Artistes et compagnies d'opéra classique de tout le pays ont également convergé vers la capitale en apportant leurs meilleurs programmes pour des représentations sur plus d'un mois organisées par le ministère de la Culture.

Pour les amoureux de musiques folkloriques, des dizaines de concerts présenteront les mélodies de la riche et variée musique traditionnelle de Chine. La Troupe centrale de Musique folk présentera "Jasmine Flower Concert" pour démontrer la beauté de la musique du nord-ouest de Chine.

[1] [2] [3] [4]

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
La Chine rejette les critiques du Vatican sur ses affaires religieuses
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher