100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 02.07.2010 13h11
Des oeuvres perdues mises aux enchères

Un trésor longtemps ignoré de Renoirs, de Cézannes, de Degas, de Gauguins et de Picassos a rapporté 3 millions 500 mille euros lors d'une vente aux enchères mardi à Paris. Plusieurs des oeuvres n'avaient pas été admirées depuis la deuxième guerre mondiale.

Sotheby's a offert à la vente 139 oeuvres accumulées par le visionnaire marchad d'art Ambroise Vollard, qui a fait d'artistes inconnus des vedettes. Les amateurs d'art attendaient cette vente depuis des années, en partie à cause de l'histoire de la collection et de l'aura de mystère qui y était attachée.

C'est une gravure de Pablo Picasso représentant un couple émacié buvant du vin et mangeant du pain qui a été adjugée au prix le plus fort de la soirée, soit 720 750 euros.

L'histoire de la collection au fil des années est pleine de rebondissements et de mystères non-résolus.

Vollard est mort dans un accident de voiture en 1939, deux mois avant que la deuxième guerre mondiale ne débute.

Une partie de sa collection est parvenue entre les mains d'un jeune Yougoslave de sa connaissance, nommé Erich Slomovic, qui en a transféré une partie en Yougoslavie dans des valises diplomatiques. Plusieurs de ces oeuvres sont aujourd'hui en la possession du Musée national de Belgrade. Slomovic, qui était juif, a été tué par les nazis en 1942.

Une vente devait avoir lieu en 1981 à la maison d'enchères Drouot de Paris, mais la vente a été annulée par ordre de la cour après que les héritiers de Vollard sont intervenus.

Après une longue bataille légale, une cour française a accordé une petite partie des oeuvres aux héritiers de Slomovic, tandis que la plus grande partie allait aux héritiers de Vollard.

La famille du marchand a ensuite confié la vente de la collection à Sotheby's.

L'oeuvre la plus en vue avait déjà été vendue la semaine dernière à Londres.

La toile "Arbres à Collioure", une oeuvre de 1905 du peintre français André Derain, s'est vendue près de 16,3 millions de livres sterling, soit près de 25 millions de dollars américains.

Une autre oeuvre très estimée est restée invendue mardi. Un portrait à l'huile de Paul Cézanne représentant un de ses amis d'enfance, l'écrivain Émile Zola, a été retiré de la vente en raison d'une erreur dans le processus d'enchère.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine poursuivra sa politique macro-économique
Blatter s'excuse auprès de l'Angleterre et du Mexique et parle enfin de vidéo
Des entreprises chinoises empêchées d'investir aux Etats-Unis : un nouveau rideau de fer pour garantir la « sécurité de l'Etat » ?
La Chine a besoin de développer ses propres marques
Combien de temps la Chine pourra-t-elle rester un pays compétitif?
Chine : flambée des recettes financières de l'Etat et c'est le moment de procéder à l'allègement fiscal
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit