100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 28.01.2010 16h17
Dujiangyan : Rénovation des bâtiments historiques endommagés par le séisme

Après les dégâts provoqués par le séisme du Sichuan en 2008, les bâtiments appartenant à l'héritage culturel de Dujiangyan sont en cours de rénovation et seront complétés en septembre de cette année. Les travaux de reconstructions sont menés par des universitaires et des ouvriers professionnels venus de toute la Chine. Le gouvernement central a déjà investi 950 millions de yuans dans le projet.

La ville de Dujiangyan est située au nord-ouest de Chengdu et à 28 km de Yingxiu, l'épicentre du tremblement de terre qui s'est produit le 12 mai 2008. La ville possède environ 2000 ans d'histoire et est connue dans le monde pour son système d'irrigation construit sous la dynastie Qin, ainsi que pour ses temples Erwang et Fulong, situés sur la rive est de la rivière Minjiang et détruits par le puissant séisme.

Des experts sont allés inspecter les dommages subis le deuxième jour après le séisme. Ils ont fourni un rapport le 18 mai et le projet de restauration a débuté en juin 2008. Environ 400 ouvriers du Bureau de protection de l'héritage culturel des provinces du Guangxi et du Fujian ont participé à la reconstruction. La Liaoning Non-Ferrous Foundation Engineering Corporation est en charge de la construction des fondations des temples. Les concepteurs viennent du Centre de recherche sur la protection de l'héritage culturel de l'Institut de planification et conception urbaines de Tsinghua à Beijing.


Selon Fan Tuoyu, chef du Bureau de l'héritage culturel de Dujiangyan, le projet consiste en deux étapes. La première est de renforcer les fondations des bâtiments historiques pour les protéger des catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre ou les inondations. La seconde phase concerne la réparation des bâtiments en ruine. La restauration du temple Fulong a été complétée et 50 % du travail de rénovation du temple Erwang sont terminés.

La phase de renforcement se divise en deux parties. Premièrement, il faut mettre en place de solides fondations sous les temples pour prévenir les glissements vers la rivière en cas de séisme et inondation simultanés. Les ouvriers construisent 72 piliers en béton de 17m sur 23m pour soutenir la plateforme instable où reposent le temple Erwang et d'autres bâtiments. Deuxièmement, les temples doivent être rénovés de manière traditionnelle. « Nous corrigerons certaines erreurs de conception de ces dernières années et utiliserons une structure chinoise traditionnelle en bois. L'architecture traditionnelle peut protéger efficacement les bâtiments des séismes »,

La phase de réparation concordera également avec la forme d'origine. Les ouvriers ont choisi d'utiliser de la peinture biologique collectée grâce aux arbres locaux plutôt qu'une version chimique. Bien que cela augmente le coût et la durée des travaux, la couleur et le lustre des bâtiments dureront davantage. Le bois utilisé pour les temples a été entièrement séché et plongé dans une solution antiseptique pour le protéger du climat humide de Dujiangyan.

D'innombrables difficultés ont surgi durant le processus. Par exemple, il a fallu longtemps pour trouver un nouveau modèle. Les ouvriers et experts ont donc discuté à plusieurs reprises de la possibilité de restaurer une partie des temples sans plan. Le manque de références historiques détaillées a été un autre problème. L'Association des photographes de Chine a fourni des centaines de photos du temple Erwang. « Nous avons utilisé les matériaux d'origine autant que possible », sourit Fan Tuoyu. « Ma famille et mes amis estiment que nous avons fait une bonne action avec la rénovation de ces temples ».

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Open d'Australie: Zheng Jie qualifiée pour les demi-finales
Un vice-PM chinois appelle au renforcement des relations économiques avec la Suisse
Beijing, une ville globale
A qui la marque « Cabernet » ?
Les récentes remarques venant des Etats-Unis nuisent aux relations sino-américaines
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse