Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 22.07.2009 16h31
Le jeune magicien britannique enchante toujours autant la Chine

Avec la sortie du sixième volet de la saga Harry Potter, Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé à minuit le 15 juillet, le célèbre magicien adolescent a atterri en Chine pour la sixième fois. Les amateurs de l'histoire ont été ravis de voir son ecranisation tant attendue en même temps que leurs homologues nord-américains. Mais, pour certains spectateurs ordinaires (qui se sont précipités dans les salles de cinéma néanmoins), ce n'était pas un film vraiment important, mais juste une histoire à regarder. Pour eux, regarder le dernier épisode de cette superproduction internationale, c'était plutôt un événement social.

Le 15 juillet, le public était entassé dans des salles de cinéma dans toute la Chine pour accueillir les nouvelles aventures du jeune magicien. Zhang Tianwei, une fan de Nanjing était parmi eux. Elle faisait la queue depuis trois heures pour voir le film, mais gardait sa bonne humeur et son enthousiasme.

"Je suis tombée amoureuse du jeune magicien britannique depuis que j'ai vu le premier film Harry Potter en 2002. Je me suis sentie très proche de lui», a-t-elle dit. C'est après le premier film qu'elle a commencé à lire les romans en version originale et est devenue une grande amatrice de ce personnage.

«Chaque fois qu'un nouveau roman est sorti, je me précipitais vers la librairie pour l'acheter le plus tôt possible. Je n'ai pas manqué aucun des films d'aventures d'Harry Potter», dit-elle. Faire la collection des livres d'Harry Potter et venir à toutes les premières des films, c'est devenu une partie de sa vie, a-t-elle ajouté.

Zhang a adoré le sixième volet de la fiction fantastique de deux heures sur les aventures d'Harry Potter. Elle a aimé la façon dont le film présente un monde utopique avec une touche de réalisme.

La frénésie de certains parents était derrière l'approbation et l'encouragement pour aller voir cette fiction. Chen Meizheng a pris son fils pour regarder le film. Elle croit que regarder les épisodes de l'histoire d'Harry Potter peut faire le grand bien à son fils qui va à l'école secondaire. Tout d'abord, ces films peuvent susciter son intérêt, non seulement pour lire les romans des aventures d'Harry Potter, mais tous les livres en général. Et en plus, ils peuvent également l'aider à améliorer sa compréhension de la langue anglaise et l'encourager à lire l'original en anglais. Elle a dit qu'elle est très heureuse de voir son fils grandir avec ce personnage fictif.

En neuf ans de présence dans l'industrie du cinéma, les films d'Harry Potter sont devenus une partie de la culture pop, irrésistibles même pour des personnes qui ne sont pas des cinéphiles.

Hang Rui, un étudiant d'université, admet : "Je n'aime pas les films fantastiques comme Harry Potter. Mais avec toutes ces personnes qui suivent la mode du cinéma, je ne veux pas être à la traîne."

Li Min, une étudiante en deuxième année d'une université au Canada, est retournée dans sa ville natale, Nanjing, pour les vacances d'été. Comme beaucoup d'autres jeunes gens, elle ne voulait pas être exclue de la frénésie Harry Potter. Elle a dit qu'avant les vacances d'été, elle avait déjà projeté avec ses amis d'aller voir le film.

Li estime que ce film fait partie d'un mode de vie, comme boire du café au Starbucks. Elle ne s'intéresse pas à ce film en détails, ni à la façon dont le film était produit. Elle a expliqué que dans le monde actuel, qui est un "village planétaire", le nouveau Harry Potter est très tendance cet été pour les jeunes du monde entier.

La frénésie mondiale a permis de monter le film à la nouvelle hauteur, avec des records de box-office. En Chine, le film a permis de remporter 22,13 millions de yuans (environ 3,2 millions de dollars) lors de la première journée de projection et plus de 100 millions de yuans (14,6 millions de dollars) au cours de la première semaine, à partir du 21 juillet. Ce dernier film a établi un nouveau record pour le box-office dans la série de films Harry Potter en Chine.

Globalement, la fiction a établi un record total de 396,7 millions de dollars dans les cinq premiers jours de projection dans les salles, dépassant le record détenu par Spider-Man 3, qui a totalisé 381,7 millions de dollars en billets d'entée.

Par ailleurs, les cinq premiers films de la série ont permis de remporter un peu moins de 4 milliards de dollars. Et les ventes des produits dérivés Harry Potter, comme des livres, des jouets, des jeux et autres objets ont permis de recueillir près de 3 milliards de dollars. JK Rowling, l'auteur du roman, est devenue l'une des femmes les plus riches dans le monde. Un parc d'attractions sur le thème du monde ensorcelé d'Harry Potter sera ouvert bientôt dans l'Universal Orlando Resort, et va perpétuer l'héritage de ce concept.

Pourquoi la Chine est-elle incapable de produire ce genre de héros fantastiques qui seront aimés par le monde entier? Yin Manting, professeur associé de philosophie à l'Université de Nanjing, a déclaré que le problème réside dans les traits de caractère des personnages que les chinois sont enclins à créer. Contrairement à Harry Potter et d'autres personnages fantastiques, qui possèdent des qualités comme l'intégrité, l'amour fraternel et l'héroïsme, des qualités qui transcendent les races et les idéologies, les héros chinois ont tendance à être soit axés sur la haine de vengeance, soit sont des personnages plutôt immatures.

Le professeur Yin a dit que de bonnes idées qui peuvent satisfaire les aspirations les plus profondes des êtres humains sont le fondement même de l'industrie créative, et sans elles, le reste ne servira à rien.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?